Retour

Création d'un comité consultatif en environnement à Matane

La Ville de Matane se dote d'un comité consultatif en environnement (CCE) pour l'aider à élaborer les grandes orientations environnementales de la ville ainsi qu'à analyser le volet écologique de divers projets municipaux.

Un texte de Marie-Josée Paquette-Comeau

Le CCE sera composé de huit personnes, dont le maire, un conseiller municipal et la coordonnatrice à l’environnement et au développement durable de la ville.

Le comité se pencherait, par exemple, sur le projet de réfection du barrage Mathieu d’Amours ainsi que celui du mur de la rue Desjardins qui arrivent tous deux à leur fin de vie utile.

Selon le maire de Matane, Jérôme Landry, ce comité répond à un intérêt de plus en plus grandissant de la part de la population qui se préoccupe de ces questions.

Accessoirement, le CCE servira à combler le vide laissé par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), explique le maire Landry. Il incombe aux municipalités d’améliorer elles-mêmes la qualité de vie de leurs citoyens, soutient le maire. « Actuellement, le ministère ne donne que des certificats d’autorisation pour faire des travaux ».

Le maire de Matane espère attirer des gens spécialisés dans plusieurs domaines relatifs à l’environnement: milieu aquatique, faunique, gestion des matières résiduelles, aménagement du territoire, etc.

Les gens intéressés à faire partie du comité doivent écrire un texte de 200 mots décrivant leurs expériences et leurs compétences pouvant contribuer à la mission du comité. Le texte doit ensuite remis à la ville de Matane avant le 29 juin 2017.

Plus d'articles

Commentaires