Retour

D’autres voitures AZUR pour sauver Bombardier La Pocatière

Le premier ministre Couillard compte prolonger le contrat de construction des wagons AZUR du métro de Montréal afin d'assurer du travail à l'usine Bombardier de La Pocatière.

Un texte de Julie Tremblay

Le premier ministre s’est rendu à La Pocatière jeudi matin pour annoncer son intention de prolonger le contrat actuel, qui doit se terminer cet automne.

M. Couillard a affirmé que les discussions vont bon train avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante, afin d’accélérer le processus de remplacement des wagons du métro de Montréal.

Lorsque les négociations seront complétées avec la Ville de Montréal, un projet de loi sur la prolongation du contrat sera déposé à l’Assemblée nationale. Cette façon de faire permettra d’aller de l’avant sans contrevenir aux accords commerciaux internationaux.

Philippe Couillard souhaite que tout soit entériné avant la fin de la session parlementaire.

200 emplois pourraient être consolidés

Le président du syndicat des travailleurs de Bombardier, Mario Guignard, affirme que les propos du premier ministre ont réconforté les travailleurs. Au lieu d'avoir des mises à pied permanentes, ça va devenir des mises à pied temporaires, a dit M. Guignard. À terme, cette prolongation de contrat pourrait permettre de consolider 200 emplois à La Pocatière.

Mario Guignard ajoute cependant que cela prendra de 10 à 12 mois avant que les travailleurs soient rappelés, une fois le contrat entériné.

Pour sa part, le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, s'est réjoui d'avoir enfin un peu d'espoir après que le contrat du REM ait échappé à Bombardier La Pocatière.

Le premier ministre Couillard a promis de revenir à La Pocatière pour annoncer la prolongation du contrat des voitures AZUR. Il croit aussi que d'autres projets de transports collectifs, notamment à Montréal et Québec, pourront fournir de l'emploi aux travailleurs de La Pocatière.

Plus d'articles