Retour

De l'aide pour les grands-parents qui élèvent leurs petits-enfants à l'Î.-P.-É.

Les grands-parents qui élèvent leurs petits-enfants à l'Île-du-Prince-Édouard auront droit à l'aide financière de la province qu'ils réclament depuis quelques années.

Un texte de François Pierre Dufault

Le gouvernement insulaire a annoncé, vendredi, la mise sur pied d'un programme d'aide financière pour les grands-parents qui prennent soin de leurs petits-enfants.

À compter du 1er décembre, les bénéficiaires du programme devraient recevoir une somme de 700 dollars par mois par enfant ainsi que du soutien pour couvrir les services de garde, les soins dentaires et les médicaments des enfants.

L'allocation a pour but d'aider les grands-parents à couvrir les dépenses quotidiennes, l’habillement et le transport des enfants à leur charge.

« Dans le meilleur intérêt des enfants »

« C'est dans le meilleur intérêt des enfants », explique la ministre des Services à la famille et à la personne, Tina Mundy, en marge d'une rencontre avec des grands-parents à Summerside. « Lorsque des enfants ne peuvent plus rester [avec leurs parents] pour des raisons de sécurité, nous savons tous que le meilleur endroit pour eux est auprès de gens qui les aiment et avec lesquels ils se sentent en sécurité. Il est donc important de soutenir ces personnes. »

Une cinquantaine d'enfants à l'Île-du-Prince-Édouard vivraient présentement avec leurs grands-parents, d'autres membres de leur famille ou des amis proches.

Le coût annuel du programme est d’environs 400 000 dollars, selon la province.

La ministre Tina Mundy est en contact depuis l'automne 2015 avec un groupe de grands-parents de Summerside qui réclament un appui financier de la province pour prendre soin de leurs petits-enfants.

« Cette annonce d'une aide financière avec les soins dentaires et les médicaments, c'est énorme ! », a réagi Pat Poirier, responsable du groupe de grands-parents, vendredi. « Il y a deux ans seulement, nous nous sommes rendus à l'Assemblée législative pour demander de l'aide. Je n'en reviens pas du chemin que nous avons si rapidement parcouru. »

L'allocation de 700 dollars par mois devrait permettre d'alléger le fardeau financier que portent la majorité des grands-parents qui élèvent leurs petits-enfants, selon la porte-parole du groupe.

La plupart des grands-parents sont des retraités et n'ont pour revenu qu'une pension de vieillesse, fait valoir Pat Poirier. « C'est très peu [d'argent] pour eux-mêmes, en plus d'élever un ou plusieurs enfants », dit-elle. Certains grands-parents doivent retourner sur le marché du travail à temps partiel pour joindre les deux bouts, ajoute-t-elle.

Deuxième phase

La ministre des Services à la famille et à la personne, Tina Mundy, promet qu'il y aura éventuellement une deuxième phase « de nature plus juridique » au programme d'aide pour les grands-parents qui prennent soin de leurs petits-enfants.

Le gouvernement envisagerait, entre autres, de permettre aux grands-parents de signer des formulaires de consentement pour que leurs petits-enfants puissent prendre part à des voyages scolaires, ce qui n'est pas permis à l'heure actuelle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine