Retour

De l'eau potable après 12 ans d'attente à Saint-Rémi-de-Tingwick

Les résidents du secteur des Trois-Lacs de Saint-Rémi-de-Tingwick s'apprêtent à vivre un premier Noël avec de l'eau potable en 12 ans.

Les quelque 116 citoyens de ce secteur poussent en effet un soupir de soulagement : depuis juillet dernier, ils n'ont plus à faire bouillir leur eau avant de la consommer.

Plusieurs résidences construites par un promoteur privé au tournant des années 1990 étaient alimentées par des puits de surface qui ne respectaient pas les normes provinciales. Le réseau a été acquis par la municipalité vers 2004.

« C'est difficile à comprendre que ça puisse prendre autant de temps. Ces gens-là ont eu une patience extraordinaire pendant des années et des années », explique la mairesse, Estelle Luneau.

Après des années à chercher une source, un bâtiment de traitement d'eau a été construit l'an dernier, rang Leclerc, et l'eau est acheminée par le réseau d'aqueduc jusqu'au secteur des Trois-Lacs. Des tests sont présentement effectués pour voir si d'autres résidents pourraient éventuellement être desservis par le réseau.

« On a beaucoup de demandes d'autres résidents qui aimeraient l'avoir, mais on n'a pas le droit selon le ministère cette année, on est comme en évaluation. Ils veulent évaluer combien d'eau on a utilisé pendant un an et ils vont nous revenir pour nous dire si d'autres résidences peuvent être alimentées », précise la mairesse.

Les résidents du secteur des Trois-Lacs devront payer une taxe spéciale pendant une vingtaine d'années pour rembourser les travaux, évalués à 1,5 millions de dollars. La Municipalité avoue cependant que les coûts totaux ont été plus importants.

Plus d'articles

Commentaires