Le passé de jeune délinquant et de décrocheur de Mathieu Léonard semble aujourd'hui bien loin, alors qu'il brigue le poste de conseiller dans l'arrondissement de Montréal-Nord. Mais l'apprentissage et le chemin parcouru, eux, sont indéniables, depuis sa rédemption grâce au programme de réinsertion par la boxe d'Ali Nestor Charles.

D'après le reportage de Robert Frosi

« L'objectif, c'est qu'un jeune puisse prendre la relève un jour. C'est ça que je veux! Je le fais pour eux », dit le candidat de Projet Montréal.

« C'est le sport qui a donné un sens à ma vie », aime-t-il répéter. Son histoire pourrait inspirer un scénario de film qui pourrait s'intituler Le poing tournant, c'est d'ailleurs le titre de son prochain livre, dans lequel il relate une jeunesse chaotique qui débouche de manière à peine croyable.

Dépressif, Mathieu a pensé plusieurs fois que la vie ne valait pas la peine d'être vécue. Il y a encore quelques années, son quotidien était parsemé de vols et de vente de stupéfiants.

Mathieu le décrocheur a repris petit à petit sa vie en main avec la ferme intention de devenir quelqu'un, il vient d'ailleurs d'entrer à l'université.

« La boxe, ça a été mon déclic qui m'a dit que grâce au sport, j'allais pouvoir m'en sortir », poursuit M. Léonard.

« En ce moment, je suis en année préparatoire de droit à l'Université de Montréal. Je suis énormément content, dit-il, c'est le fun, je m'amuse. Je veux aller en droit l'année prochaine après mon année préparatoire. Je veux comprendre un peu plus les lois pour aider ceux qui en ont besoin. Surtout à une époque où il y a du profilage. C'est ce qui m'amène à faire ça aujourd'hui. »

Mathieu Léonard voit la course électorale comme un combat de boxe, un affrontement qu'il dit à sa portée. « C'est mon prochain 12 rounds. J'ai ma carrière de boxe amateur, que j'ai adorée. Maintenant, j'ai mis ça de côté pour me lancer dans le ring politique. »

« Un peu comme Justin (Trudeau). Tout le monde a ri de lui au début et regarde où il est maintenant. Son combat, il l'a gagné. Son deuxième combat en politique en 2007, il l'a gagné, c'est très motivant pour moi aussi », ajoute-t-il.

Quel que soit le résultat des élections, il veut continuer de partager son message : un meilleur avenir est toujours possible.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine