Retour

De nouvelles règles pour les services de remorquage et d'entreposage de véhicules en Ontario

À compter du 1er janvier 2017, les services de remorquage et d'entreposage de véhicules devront se soumettre à des règles plus strictes.

De cette façon, l'Ontario veut accroître la transparence et renforcer la protection des consommateurs. Toutefois, plusieurs compagnies disent déjà appliquer ces changements.

Paul Rocheleau conduit un camion de remorquage depuis peu à Kapuskasing, dans le Nord de l'Ontario. Mais depuis qu'il exerce ce métier, il a toujours été question de faire passer le consommateur en premier

Ça ne changera pas grand-chose pour nous autres, non.

Paul Rocheleau, camionneur à Kapuskasing

Gary Dandenheudel, propriétaire de Preferred Towing à Sarnia, une compagnie de remorquage dans le Sud-Est de la province, est préoccupé par ce dernier point.

Lui qui œuvre dans le milieu depuis plus de 25 ans pense qu'avec cette règle, la majorité des consommateurs viendront retirer leurs biens avant d'abandonner leurs voitures à la fourrière. Il croit qu'il n'y aura aucune garantie que les compagnies se feront payer pour leurs services.

Le gouvernement en profite également pour inclure les dépanneuses au système existant d'immatriculation d'utilisateur de véhicule utilitaire de la province.

En incluant les exploitants de camions de remorquage dans le programme d’immatriculation d’utilisateur de véhicule utilitaire de la province, nous améliorons la sécurité routière et assurons une surveillance et un contrôle efficaces des exploitants.

Steven Del Duca, ministre des Transports

Toujours selon la province, il y aurait actuellement 1200 entreprises de remorquage en service employant 3000 chauffeurs en Ontario.

Avec les informations de Natacha Lavigne

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine