Retour

De nouvelles résidences et des commerces à venir à l'Université de Sherbrooke?

L'Université de Sherbrooke souhaite construire trois nouveaux centres de recherche dans son Parc Innovation et transformer ce dernier en un véritable milieu de vie pour les étudiants et les chercheurs.

Un texte de Charles Beaudoin

En plus des centres de recherches, le site situé à l’angle de la rue Sainte-Catherine et du Boulevard Université comprendrait également des résidences, des commerces de proximité et de divertissement ainsi qu’une place publique.

« Ce qu’ils veulent, c’est que les gens puissent y travailler, étudier, vivre et aller au restaurant ou faire une petite épicerie, donc il faut revoir les usages qui sont permis », explique le conseiller municipal et président du Comité consultatif d’urbanisme, Vincent Boutin.

Les élus ont adopté une demande de modification du schéma d’aménagement lors du conseil municipal lundi afin d’ajouter l’affectation publique et institutionnelle au terrain de l’UdeS, qui est pour le moment réservé aux projets industriels de haute technologie.

« Les gens, les jeunes de ma génération, ce qu’ils veulent, c’est de pouvoir travailler, vivre et magasiner dans le même lieu. Ce besoin-là, l’Université veut le combler avec ce projet », a ajouté Vincent Boutin, mentionnant qu’un site semblable a été créé à l’Université de Saskatoon.

Une consultation publique est prévue à l’hôtel de ville 9 mai prochain, à 19 h, pour présenter le projet. Les élus devront également obtenir l’aval du gouvernement provincial.

Pas d’impact pour Well inc.

Même si le projet implique l’UdeS, l’une des partenaires majeures du projet Well inc., et le secteur des technologies, un secteur d’activité dans lequel se trouve l’entreprise SherWeb, Vincent Boutin n’y voit rien qui pourrait nuire au projet de revitalisation du centre-ville.

« Ce n’est pas du tout le même concept », explique-t-il.

« En terme de recherches haute technologie, il y a un besoin qui est grandissant et si l’Université et la Ville veulent être compétitives à ce qui se fait ailleurs, on n’a pas le choix de se coller aux nouvelles tendances. Au centre-ville, c’est plus grand public tandis que l’Université, on est dans la recherche de pointe. Il n’y a pas de cannibalisation, l’Université est toujours dans le projet Well inc. à mon avis », soutient le conseiller.

Rappelons que le Parc Innovation contient actuellement deux centres de recherche, soit le Centre de technologies avancées BRP et l’Institut interdisciplinaire d’innovation technologique (3IT).

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine