Retour

Débat à Radio-Canada : le troisième lien domine les échanges

Le projet du troisième lien et les attaques répétées de Jean-François Gosselin à l'endroit de Régis Labeaume ont dominé les échanges, mardi soir, lors du débat télévisé organisé par Radio-Canada.

Un texte de Louis Gagné

Le chef de Québec 21 a multiplié les attaques contre le maire sortant, l’accusant d’être dépensier et de manquer de transparence. Usant d’un ton parfois agressif et arrogant, Jean-François Gosselin n’a pas hésité à couper la parole au chef d’Équipe Labeaume lors d'échanges musclés.

Il a accusé le maire sortant de poursuivre en catimini le projet de service rapide par bus (SRB) et de s’opposer à la construction d’un troisième lien routier au-dessus du fleuve Saint-Laurent, dans l’est de la ville.

« Nous, ce qu'on dit, c'est que la priorité pour la ville de Québec, la région de Québec, c’est le troisième lien à l'est. On est rendu là, a lancé M. Gosselin. Vous êtes la seule personne à Québec qui parlez d'un troisième lien à l'ouest. Ça ne fait absolument aucun sens. »

« On n'a pas à choisir »

Régis Labeaume et la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, ont reproché à M. Gosselin de miser son va-tout sur un projet dont la réalisation dépendra ultimement de la décision du gouvernement provincial.

Selon le maire sortant, le chef de Québec 21 fait fausse route en opposant la construction d’un troisième lien à la réalisation d’un projet de transport en commun structurant.

Un mauvais remède, selon Guérette

Anne Guérette a pour sa part soutenu que l’ajout d’un troisième lien routier n’allait pas améliorer les problèmes de congestion, bien au contraire.

« Nous avons 100 ans derrière nous de construction de routes et la science a démontré que partout où nous avons tenté de freiner la congestion par l’ajout de routes, nous avons augmenté la circulation », a-t-elle fait valoir.

Si elle a parfois semblé parfois effacée, en particulier lorsque Jean-François Gosselin pilonnait Régis Labeaume, Anne Guérette a fait mouche à quelques reprises. Elle a notamment accusé le maire sortant d’avoir annoncé un gel de taxes pour 2017 et 2018 uniquement à des fins électoralistes.

« Vous faites simplement redonner aux citoyens ce que vous leur avez pris en trop dans les dernières années : 38 millions de pris en trop dans les poches des gens », a lancé l’aspirante mairesse.

Gosselin veut « faire le ménage »

Jean-François Gosselin a ramené à l’avant-scène le dossier du troisième lien à chaque fois qu’il en avait la chance, même lorsqu’il était question de patrimoine. Il a quand même réservé quelques-unes de ses attaques sur les dépenses de l’administration Labeaume.

Le chef de Québec 21 s’est engagé, s’il est élu le 5 novembre prochain, à geler les taxes et à « faire le ménage » dans les « dépenses farfelues et démesurées » du maire sortant.

Cette promesse n’a pas toutefois pas semblé impressionner Régis Labeaume. Il a mentionné que les « challengers », lors d’une élection, promettaient toujours de réduire les taxes.

« C’est normal, je les comprends de dire ça. Ils veulent devenir maire de Québec. C’est juste que quand t’es maire, il faut que tu sois responsable », a-t-il dit.

Labeaume garde son calme

S'il a été virulent à l’endroit du maire sortant,Jean-François Gosselin s’est montré plus conciliant avec Anne Guérette.

La chef de Démocratie Québec, quant à elle, a paru hésitante à quelques reprises, notamment dans les questions qu’elle posait à ses adversaires.

Régis Labeaume est demeuré calme, et ce, malgré les attaques répétées à son endroit. Il a invité à plusieurs reprises Jean-François Gosselin à faire preuve de politesse.

Il s’agissait du premier débat télévisé de la présente campagne électorale. Les candidats étaient invités à échanger sur trois thèmes : 1. Transport en commun et mobilité; 2. Économie et main-d’œuvre; 3. Patrimoine et qualité de vie.

Les trois candidats croiseront à nouveau le fer le 24 octobre prochain lors d'un débat organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Québec qui aura lieu à l'hôtel Le Bonne Entente.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces