Retour

Déficits : Trudeau fait le pari de « dire la vérité aux Canadiens »

Tandis que les conservateurs et néo-démocrates promettent le retour à l'équilibre budgétaire, Justin Trudeau fait le pari que les Canadiens adopteront son plan pour stimuler l'économie, et ce, même s'il prévoit des déficits au cours des trois prochaines années.

« C'est une question de dire la vérité. On est en déficit actuellement. Notre économie ne roule pas aussi bien qu'elle le devrait. Les gens ont besoin d'investissements, les gens ont besoin d'emplois », affirme-t-il en entrevue avec Patrice Roy.

Le plan d'investissement libéral prévoit plus d'argent pour les infrastructures comme les logements abordables, les résidences pour personnes âgées et le transport en commun.

« Mes décisions et les choix que je fais sont basés sur ce dont on a besoin. Ce n'est pas basé sur ce que je peux vendre de façon politique. Les gens sont tannés d'un gouvernement qui depuis 10 ans, est beaucoup plus intéressé à sa propre réussite politique qu'à bien gouverner », affirme Justin Trudeau.

Sur la possibilité de former une coalition avec les libéraux si aucun parti n'obtenait une majorité absolue le 19 octobre prochain, M. Trudeau ferme la porte à un accord formel.

« C'est trop important d'avoir un gouvernement cohérent avec un plan pour faire croître l'économie, et pas juste des promesses qui sont différentes dans chaque partie du pays, comme M. Mulcair », soutient Justin Trudeau.

Dans son entrevue, M. Trudeau répond également à des questions sur sa stratégie quand il a abordé le sujet de la souveraineté du Québec lors du premier débat électoral, de même que sa position sur la loi antiterroriste.

Plus d'articles

Commentaires