Retour

Démission de Patrick Brown : mais que s'est-il passé en moins de 36 heures?

Dans la nuit du 24 au 25 janvier, Patrick Brown annonce qu'il quitte la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario à la suite d'allégations d'inconduite sexuelle. Le 26 janvier en début d'après-midi, le député de Nipissing, Vic Fedeli est désigné par le caucus du parti progressiste-conservateur comme chef intérimaire. Retour sur les faits.

Jeudi 25 janvier

Vers 1 h 30 du matin, le chef Patrick Brown annonce qu'il quitte la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, à la suite d'allégations d'inconduite sexuelle rapportées par le réseau de télévision CTV.

Même si Patrick Brown nie catégoriquement les allégations d'inconduite sexuelle formulées contre lui, il ne pouvait pas rester chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. Lire l'analyse de Julie-Anne Lamoureux.

Des citoyens et des électeurs réagissent.

Des groupes de Franco-Ontariens soulignent le courage des femmes derrière les allégations d'inconduite sexuelle à l'endroit de l'ex-chef conservateur ontarien. D'autres se demandent si le nouveau chef sera bilingue et favorable aux demandes des francophones.

Pour plusieurs résidents de Barrie, le fief de Patrick Brown, ce revirement de situation aura de sévères conséquences sur le Parti progressiste-conservateur et les résultats de l'élection générale du 7 juin prochain.

Les réactions politiques ne se font pas attendre.

La première ministre Kathleen Wynne loue le courage des deux femmes à l'origine des allégations. La chef du Nouveau Parti démocratique de l'Ontario, Andrea Howrath, croit qu'il faut encourager les femmes à prendre la parole.

Jeudi midi, le député conservateur Vic Fedeli du nord de l'Ontario est le premier à confirmer sa candidature pour succéder à Patrick Brown. Mais d'autres candidates potentielles comme Lisa MacLeod, Christine Elliott ou Caroline Mulroney sont pressenties.

Vendredi 26 janvier

En début de matinée, les députés conservateurs ontariens se réunissent pour choisir un chef intérimaire.

En milieu de matinée, la députée conservatrice de la région d'Ottawa Lisa MacLeod affirme qu'elle avait alerté les instances du Parti avant Noël, l'an dernier, d'allégations d'inconduite sexuelle impliquant son chef à l'époque Patrick Brown.

En début d'après-midi, le caucus conservateur en Ontario a choisi le député de Nipissing, Vic Fedeli, comme chef intérimaire.

Plus d'articles