Retour

Démonstration de force de Jason Kenney au congrès conservateur albertain

L'arrivée de plusieurs bus remplis de jeunes militants fraîchement recrutés par la campagne de Jason Kenney a marqué le congrès du Parti progressiste-conservateur albertain samedi, qui y a vu une démonstration de force de l'ancien ministre fédéral.

Un texte de Laurent Pirot

Le clan Kenney a aussi reçu le soutien de l'ancien premier ministre Stephen harper, venu s'exprimer en privé devant les jeunes partisans de Jason Kenney.

Des membres de sa campagne se sont aussi assurés de remporter certains votes importants à leurs yeux. Une motion soutenant le principe d'une taxe sur le carbone a ainsi été rejetée en comité.

Cet activisme a été dénoncé par la candidate Donna Kennedy-Glans, qui se présente comme plus centriste que Jason Kenney.

« Si une campagne veut avoir des chapeaux et des boutons et tout ça, c'est à eux de le faire, mais honnêtement, je pense que la majorité silencieuse est progressiste-conservatrice », voulait croire Adam Brown, un partisan du député Richard Starke, lui aussi candidat.

« Je suis fier d'avoir attiré des centaines de nouveaux militants jeunes à se joindre au parti. C'est une très bonne nouvelle », s'est défendu Jason Kenney.

Son collaborateur Blaise Boehmer a expliqué cet empressement auprès des jeunes militants par le fait que l'association de jeunesse du parti allait sélectionner vingt personnes parmi les centaines de délégués chargés d'élire le prochain chef.

Les six candidats déclarés pour la course à la direction du parti étaient conviés à un premier forum lors de ce congrès qui se déroule à Red Deer.

Plus d'articles