Retour

Derek Fildebrandt soupçonné de facturer deux fois ses repas à l'État

Derek Fildebrandt aurait doublement facturé à l'État ses frais de repas, selon le chef du Parti albertain, Greg Clark. Ce dernier exige désormais que l'élu du Parti conservateur uni justifie neuf repas pour lesquels il aurait reçu un remboursement, en plus de percevoir les allocations journalières auxquelles il avait droit.

Les députés albertains ont droit à une allocation journalière de 41,55 $ pour couvrir leur frais de bouche lorsque leur fonction les oblige à voyager à plus de 60 kilomètres de leur résidence permanente.

Le règlement leur interdit cependant de demander un remboursement pour les repas qu'ils consomment s'ils perçoivent déjà cette allocation.

Selon Greg Clark, cependant, Derek Fildebrandt aurait touché deux indemnités : le remboursement de ses repas en plus de son allocation journalière.

Le 28 avril dernier, par exemple, le député indique, sur son formulaire de dépenses, qu'il est à Brooks, à plus de 60 kilomètres de son domicile, pour une rencontre avec son personnel.

Il réclame son allocation journalière pour ses repas du midi et du soir, en plus de demander un remboursement pour un repas au Pita Pit de Brooks d'une valeur de 33,54$ et un autre de 156,92$, cette fois, pour un dîner tenu au Montana's Cookhouse en soirée.

M. Fildebrandt réclame ces deux remboursements au nom de ses invités. Les trois souvlakis qu'il facture au dîner sont consommés dans le cadre d'une rencontre avec son équipe.

Le soir, l'élu dit rencontrer des bénévoles et des membres influents de la communauté. La facture de 156,92 $ concerne un repas pour quatre invités.

Nul ne sait avec qui M. Fildebrandt a mangé à ces deux occasions, ni si son propre repas était lui aussi inclus dans ces requêtes de remboursement.

En vertu du code de règlement de l'Assemblée législative, Derek Fildebrandt a le droit d'inviter des tiers partis à table et de demander au trésor public de rembourser leurs frais de bouche, si ces repas sont pris dans le cadre de sa fonction de député.

Deuxième prise en autant de semaines

C'est un citoyen qui a d'abord interrogé sur le site Reddit la probité de ces réclamations, moins d'une semaine après que l'élu de Strathmore-Brooks a présenté ses excuses pour avoir loué sur le site AirBnB un logement de fonction financé par l'État.

Greg Clark, chef du Parti albertain, a sauté sur l'occasion.

Le Parti conservateur uni a indiqué qu'il allait analyser les rapports de dépenses de son élu avant de commenter ces allégations.

Les accusations sont portées alors que le principal intéressé est en vacances.

La semaine dernière, Derek Fildebrandt avait vertement critiqué son ancien chef, Brian Jean, lui reprochant d'être trop occupé « à mousser son propre nom » pour être le prochain chef du Parti conservateur uni.

Le lendemain, le Edmonton Journal dévoilait au public les bénéfices que l'ancien président de l'Association des contribuables de l'Alberta, défenseur de la rigueur fiscale, avait engendrés grâce à un loyer payé par les finances publiques.

L'élu de Strathmore-Brooks a remboursé les profits qu'il dit avoir gagnés sur Airbnb, soit la somme de 2 555 $

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine