Retour

Des acériculteurs de l'Estrie sont présents pour la manifestation à Québec

Des centaines de producteurs de sirop d'érable du Québec se sont donné rendez-vous devant l'Assemblée nationale cet après-midi pour protester contre les recommandations du rapport Gagné sur l'avenir de l'acériculture. Plusieurs acériculteurs de l'Estrie sont du nombre.

La Fédération des producteurs acéricoles du Québec, qui organise la manifestation, réagira au rapport, déposé jeudi dernier, qui propose la fin du monopole de la Fédération pour la mise en marché du sirop d'érable.

Elle fait valoir que le système qu'elle a mis en place permet aux producteurs de surmonter plus facilement les difficultés rencontrées lors des années de moins bonne production.

« Je l'ai connu, le libre marché, les montagnes russes de misère et mon père, c'était un Québécois comme mes amis ici, et il s'est tenu debout. Il a mis le poing sur la table et il a dit : "Assez, c'est assez! Ce n'est pas cet avenir-là que je veux te donner" », raconte Jonathan Blais, producteur acéricole.

« Les gens ont fait du sirop d'érable un peu n'importe comment, un peu à petite vitesse parce que ce n'était pas payant. Maintenant que c'est devenu payant, oui, il y en a beaucoup qui voudraient s'installer, mais en réalité, est-ce qu'ils sont prêts à participer? Non, pas tous », déplore Thérèse Ménard Théroux, productrice acéricole.

Dissensions chez les producteurs acéricoles

Rappelons que ce rapport ne fait pas l'unanimité. Plusieurs producteurs acéricoles craignent qu'il entraîne le démantèlement de leur secteur d'activité, alors que d'autres applaudissent les 21 recommandations qu'il comprend.

Ces derniers devraient se faire entendre au cours des prochains jours.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards