Retour

Des Autochtones accusent Carolyn Bennett de négliger les services à l’enfance

Des dirigeants de Premières Nations britanno-colombiennes accusent la ministre fédérale des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, d'appliquer des « tactiques dilatoires » en ce qui concerne les services à l'enfance autochtone.

Les dirigeants du Sommet des Premières Nations, de l’Union des chefs indiens de la Colombie-Britannique et du chapitre britanno-colombien de l’Assemblée des Premières Nations estiment que la ministre tente de remettre à plus tard les changements qu'elle doit apporter au dossier de l'aide accordée aux enfants autochtones.

Ils ont de fait envoyé le 6 décembre 2016 une lettre à la ministre pour faire part de leur scepticisme. Ils ont par la même occasion signifié leur mécontentement quant à la nomination en novembre 2016 de la Dre Cynthia Wesley-Esquimaux. Cette dernière a été choisie comme représentante spéciale de la ministre dans le dossier de l'aide aux enfants, pour répondre au jugement du Tribunal des droits de la personne.

Le tribunal avait en effet statué l'an dernier que le Canada doit offrir le même genre de services aux enfants autochtones que ceux offerts par les provinces.

Les groupes autochtones quant à eux ont indiqué dans leur lettre ouverte à la ministre que la nomination d’une représentante spéciale est inutile, « puisque le jugement est clair et sans équivoque ».

Le Canada doit immédiatement se conformer à la décision de justice. Il n’y a aucune raison qui justifie le maintien de politiques fiscales racistes.

Rassemblement des chefs autochtones de la Colombie-Britannique, lettre du 6 décembre 2016

De son côté, la ministre indique que cette nomination n’est en rien une tactique pour se soustraire à ses responsabilités ministérielles. « Je souhaite réellement changer le système et passer d’un système de protection des enfants à celui, plus large, du bien-être des enfants », a-t-elle formulé. Selon elle, la nomination de Cynthia Wesley-Esquimaux lui permet de redoubler d’efforts et de recueillir les commentaires des communautés autochtones.

D’après les informations de John Paul Tasker, CBC Ottawa

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine