Retour

Des citoyens en colère devant la destruction d'une partie du bois des Deux-Ruisseaux

C'est une bataille perdue pour les AmiEs du bois des Deux-Ruisseaux.

Le regroupement citoyen faisait pression depuis des années pour empêcher la destruction d’une partie de cette forêt visant à permettre le développement d’un projet domiciliaire, mais les travaux ont commencé lundi matin.

Depuis 2008, le regroupement s’oppose à la coupe dans le secteur de la forêt situé près de l’école du Touret, parce qu’il représente « la plus belle partie de la forêt des Deux-Ruisseaux », soutient Marc-André Paquette, porte-parole du groupe.

Les travaux visent à prolonger la rue d’Irlande et à créer la nouvelle rue Irénée-Pelletier, dans le secteur ouest du boulevard de l’Université. Environ 25 nouvelles maisons unifamiliales devraient y être construites.

Marc-André Paquette rappelle que le groupe ne s’oppose qu’à 5 des 25 projets soumis par le promoteur, soit les constructions devant être réalisées sur le plateau comprenant le ruisseau Dodds. Le début des travaux déçoit énormément les opposants, qui décrient l’attitude du maire Bernard Sévigny dans cette affaire.

« Depuis 2008, on a participé à plusieurs consultations, on a eu une pétition de centaines de noms […] M. Sévigny avait promis qu’il ferait tout en son possible pour protéger l’endroit », déplore-t-il.

De son côté, la Ville rappelle qu’un vaste espace vert sera protégé correspondant à 37 % du terrain acquis par le promoteur. De plus, un passage piétonnier permettra aux usagers d’accéder au parc des Deux-Ruisseaux, un boisé déjà acquis par la Ville. Ces efforts, souligne la Municipalité, correspondent à la politique de la Ville de préserver 12 % de son territoire en milieux naturels

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine