Retour

Des citoyens réclament une enquête publique sur le choix du nouveau campus du Civic

Des citoyens préoccupés ont exigé mercredi une enquête publique sur la façon dont s'est fait le choix du site du nouveau campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa.

Le groupe de citoyens, appelé Reimagine Ottawa, entend porter plainte aux ombudsmans des gouvernements fédéral et ontarien afin qu'ils enquêtent sur la question.

Ils dénoncent, entre autres, le manque de transparence entourant la décision de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, de modifier une décision de la Commission de la capitale nationale (CCN), à la suite de l'opposition des dirigeants hospitaliers, de tous les députés provinciaux de la région et du maire d'Ottawa.

Le groupe crie maintenant à l'ingérence politique. Composé notamment de l'ancien conseiller municipal Clive Doucet et de l'ancienne juge de la Cour supérieure à la retraite Monique Métivier, il remet en question la rapidité avec laquelle la ministre Joly a modifié le choix de la CCN. Sa décision est tombée le 2 décembre 2016, huit jours après l'annonce de la CCN, à la suite d'un processus jugé « extrêmement rapide, derrière des portes closes », selon Mme Métivier.

Le groupe veut savoir pourquoi les dirigeants de l'Hôpital d'Ottawa et des députés provinciaux locaux ont tenu une conférence de presse à l'extérieur du bureau du maire Jim Watson pour annoncer qu'ils préféraient que le nouveau campus Civic soit construit sur les terrains de la Ferme expérimentale.Reimagine Ottawa veut faire de cette question un enjeu électoral. Declan Hill, un journaliste indépendant, affirme que le moment est propice à cette enquête.

« Il y aura deux élections très importantes, très proches, une provinciale et une municipale, et c'est important pour les candidats de poser des questions », dit M. Hill.

Mme Métivier soutient également que la Ville a déjà commencé à modifier le zonage de certains terrains et que des questions doivent être posées.

Les dirigeants de l'Hôpital d'Ottawa ont indiqué qu'ils entendent répondre aux préoccupations des citoyens lors de la publication des esquisses du nouveau campus.

Avec les informations des journalistes Florence Ngué-No et Laura Osman

Plus d'articles