Retour

Des conditions « choquantes » dans des refuges pour sans-abri à Toronto

Pas moins de 700 sans-abri ont été forcés, faute de lit, de dormir chaque nuit sur le plancher d'un refuge cet hiver, dénonce une infirmière de rue.

Cathy Crowe qualifie les conditions dans certains centres d’hébergement pour sans-abri aménagés dans des sous-sols d’églises comme Magaret's Toronto East de « choquantes » .

Mme Crowe dit qu’elle s’est mise à pleurer en voyant la situation, lors d’une récente visite.

Normes minimales et plus de lits

Tout comme nombre d’autres intervenants, Mme Crowe voudrait que la Ville établisse des normes minimales pour tous les refuges.

Depuis plus de 30 ans, Toronto dépend, en plus des refuges réguliers, de centres d’accueil dans des sous-sols d’églises durant les mois d’hiver dans le cadre du programme « Out of the Cold ». Or, le froid cet hiver expose la vulnérabilité d'un tel système, affirme Mme Crowe.

Au refuge Magaret's Toronto East notamment, il n’y a pas de douche et pas de porte pour les toilettes.

Des militants sont à l’hôtel de ville, mercredi, pressant les élus d’ajouter 1500 lits permanents dans les refuges de la ville.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité