Retour

Des détecteurs de métaux à l'hôtel de ville de Toronto?

Le comité exécutif de Toronto, présidé par le maire John Tory, examinera mardi un rapport de la Ville recommandant de fouiller les sacs des visiteurs aux entrées de l'hôtel de ville, d'y installer des détecteurs de métaux et d'ériger des barrières pour séparer les élus du public dans les salles de réunion.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

Ces recommandations font suite à des consultations publiques qui avaient été demandées par le conseil municipal en décembre.

Un sondage en ligne, mené auprès de mille Torontois par la firme The Strategic Counsel, montre que 8 personnes sur 10 appuient des mesures visant à renforcer la sécurité à l'hôtel de ville. Sa marge d'erreur est estimée à 3,46 %.

Les villes de Calgary et d'Edmonton ont déjà renforcé la sécurité à leur hôtel de ville.

Le conseiller municipal Glenn De Baeremaeker soutient ces mesures de sécurité pour protéger les élus et les employés municipaux ainsi que les visiteurs.

Les contrevenants peuvent le faire présentement, ajoute-t-il, parce que rien ne les en empêche.

Le conseiller municipal, John Campbell, pour sa part, ne s'est jamais senti en danger ou menacé par le public.

L'élu municipal croit que les mesures de sécurité proposées sont excessives et superflues.

Il n'est pas surpris, toutefois, puisque le rapport provient des cadres responsables de la sécurité à l'hôtel de ville.

Plus d'articles