Retour

Des documents gouvernementaux envoyés à l'adresse courriel de l’épouse de Brian Pallister

Des documents gouvernementaux confidentiels ont été envoyés à plusieurs reprises au premier ministre Brian Pallister par le biais de l'adresse courriel de son épouse.

Le 2 avril dernier, Brian Pallister a reçu du matériel budgétaire de son conseiller principal des finances, neuf jours avant le dépôt du budget. Les documents ont été adressés à la messagerie électronique de son épouse, Esther Pallister.

Cette manière d'envoyer de tels documents choque le cofondateur de Democracy Watch. « Ce sont des documents sensibles dont quelqu'un pourrait éventuellement profiter », affirme Duff Conacher.

Le porte-parole de l'opposition en matière de Justice, Andrew Swan, déclare qu'il ne comprend pas qu'un membre du personnel envoie des documents confidentiels à la femme du premier ministre.

CBC a appris, grâce à la loi provinciale d’accès à l’information, qu'Esther Pallister utilisait aussi son adresse courriel personnelle pour assurer des suivis avec le conseil exécutif provincial.

Elle a notamment envoyé trois propositions d'annonces au secrétaire principal de son mari. Mme Pallister a aussi demandé à un membre du Cabinet d’appeler son téléphone cellulaire personnel pour communiquer avec son mari, alors qu'il était en vacances au Costa Rica.

Le bureau du premier ministre a refusé une demande d'entretien au sujet des informations obtenues par CBC.

Le 14 juillet dernier, un nouveau protocole de sécurité est entré en vigueur. Il oblige le premier ministre, les ministres et le conseil exécutif à utiliser des courriers électroniques et des téléphones cellulaires gouvernementaux pour mener les affaires de la province.

« Dorénavant, il [Brian Pallister] utilisera les dispositifs et les courriels du gouvernement, mais comme il n'y avait pas de lignes directrices auparavant, ce n'était pas une question pertinente à l'époque », a déclaré le directeur des communications du premier ministre, Chisholm Pothier.

Avec les informations de CBC News

Plus d'articles

Commentaires