Retour

Des élus municipaux embauchent un lobbyiste contre le projet de loi Guertin

Cinq élus gatinois opposés au projet de loi privé pour la construction du futur aréna Guertin ont récemment embauché un lobbyiste afin de plaider leur cause.

Dans le Registre des lobbyistes du Québec, on peut lire que les conseillers Jocelyn Blondin, Louise Boudrias, Denise Laferrière, ainsi que les candidats à la mairie Sylvie Goneau et Denis Tassé, ont octroyé un contrat à la firme de relations publiques L'Orange bleue.

Ce contrat donne au lobbyiste Sébastien Verret le mandat « d’obtenir le retrait du projet de loi, la présentation d’amendements significatifs ou la présentation des assurances juridiques requises pour assurer la transparence, l’éthique et l’équité dans le projet d’aréna ».

Ces élus ont déjà exprimé leur désapprobation face au fait que l’octroi du contrat de construction et de gestion du complexe multiglace se fasse sans appel d’offres.

Selon Mme Goneau, les cinq élus ont chacun déboursé environ 1000 $ de leur budget discrétionnaire pour embaucher un lobbyiste.

« La dépense, pour nous, était très raisonnable comparativement au maire, qui a mobilisé la haute direction générale pendant plus de 48 heures pour aller faire encore une fois des présentations à Québec pour le projet de loi spécial 227 », a justifié Mme Goneau en entrevue à Radio-Canada, vendredi matin.

Les députés de l'Assemblée nationale à Québec ont adopté unanimement, mercredi, le projet de loi privé 227 portant sur le futur aréna Guertin.

La Ville de Gatineau se voit donc dans l'obligation d'ouvrir un registre pouvant mener à la tenue d'un référendum. Du 26 au 30 juin inclusivement, il sera possible de signer le registre à deux endroits : à la Maison du citoyen (25, rue Laurier) et au pavillon Ernest-Gaboury (100, rue de Morency).

Avec les informations du journaliste Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires