Retour

Des élus satisfaits d’un appui des citoyens de Québec au tramway

Le maire Régis Labeaume et les ministres libéraux André Fortin et Véronyque Tremblay se réjouissent de constater que la majorité des citoyens de la Ville de Québec sont en faveur du projet de tramway, selon un sondage mené pour le FM 93.

Selon des données récoltées en ligne par la firme SOM auprès de 1431 répondants, 56 % des citoyens de la région sont favorables au projet qui a été présenté par le maire Régis Labeaume et le premier ministre Philippe Couillard.

« On est très content », s'est exclamé le maire de Québec, questionné sur le sondage en marge d'une conférence de presse.

Le ministre des Transports (MTQ), André Fortin, croit que la population a compris les mérites du projet.

Selon le sondage, près de 70 % des citoyens sondés jugent que le projet est intéressant pour la population.

La ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, est satisfaite de cet appui.

« C’est ce que je sens sur le terrain aussi, un bel appui à ce projet-là », affirme-t-elle.

Plus du tiers des gens de la région prévoiraient utiliser le futur réseau de transport structurant, apprend-on également.

« Je pense que ça remplit les attentes d’une partie de la population qui déjà est usager [sic]. Également, il y a une partie de la population qui n’est pas usager de transport en commun qui voit tout le potentiel que ça peut avoir », souligne André Fortin.

Un référendum ou pas?

Pour ce qui est du référendum réclamé par le chef de l’opposition officielle à la mairie, Jean-François Gosselin, 56 % des répondants pensent que le maire Labeaume devrait en tenir un.

Toutefois, le ministre André Fortin ne croit pas qu'il est nécessaire.

« On est déjà rendu à un stade quand même avancé où on a fait huit ans d'études sur le meilleur projet de transport en commun », mentionne-t-il.

De son côté, Véronyque Tremblay précise que ce sera aux élus de Québec de décider, puisque cela « relève du municipal ».

Le maire de Québec est confiant de pouvoir rallier bon nombre de dissidents en leur expliquant davantage le projet.

Le projet sera d'ailleurs soumis à une consultation citoyenne les 4, 5 et 7 avril.

La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants du sondage est de 3,5 %.

Plus d'articles