Retour

Des employés municipaux en grève à Cambridge

Environ 60 employés municipaux de Cambridge, en Ontario, ont manifesté dimanche devant l'hôtel de ville.

Mercredi, 185 employés municipaux de Cambridge ont rejeté une offre de la Ville qui prévoyait une augmentation salariale de 2 %. Ils l'ont jugée insuffisante.

Les travailleurs en grève souhaitent en effet que leurs salaires soient revus à la hausse dans leur prochaine convention collective afin d'obtenir des rémunérations équivalentes à celles de leurs homologues d’autres villes comme Kitchener ou Waterloo.

Selon leur syndicat, ils sont payés en moyenne entre 8 et 12 % de moins.

Les grévistes s’occupent notamment du déneigement, de l’entretien des cimetières, des arénas, des piscines et des parcs de la municipalité.

Les piscines et les arénas seront d'ailleurs fermés jusqu'à nouvel ordre et les équipes de hockey et de natation ont dû annuler ou déplacer leurs entrainements.

Le déneigement sera aussi assuré uniquement sur les grandes artères de la ville par des superviseurs.

Le maire de Cambridge, Doug Craig, reconnaît que les employés en grève sont sous-payés, mais soutient que l'offre est équitable. « On a proposé une augmentation immédiate de 2 %, suivie d'une évaluation de l'augmentation de salaire appropriée pour chaque type d'emploi. On augmentera ensuite en conséquence », explique-t-il.

Le maire se dit aussi prêt à poursuivre les négociations avec le Syndicat canadien de la fonction publique qui représente les employés en grève. Les négociations devraient reprendre mardi.

La convention collective est arrivée à échéance le 31 décembre dernier.

Plus d'articles