Retour

Des enseignants interpellent le ministre de l'Éducation

Plus de 200 enseignants de plusieurs région du Québec ont manifesté, jeudi, devant les bureaux du ministre de l'Éducation Sébastien Proulx et l'Assemblée nationale pour dénoncer le manque d'écoute du gouvernement à leur égard dans l'élaboration de la Politique de réussite éducative.

Les membres de la Fédération autonome des enseignants (FAE) ont débuté la journée en posant une action surprise dans le Vieux-Québec. Des banderoles mentionnant : « La politique éducative ne s'écrira pas sans les profs » et « Les profs: premiers experts de la pédagogie », ont été installées sur les portes Saint-Jean et Saint-Louis.

Ce geste lançait la journée de mobilisation enseignante. Les manifestants parcourront ensuite six kilomètres jusqu'à l'Assemblée nationale.

« On veut lui dire que cette politique-là ne pourra pas s'écrire sans les profs, et ne pourra surtout pas être mis en application sans les profs », affirme Alain Marois, vice-président de la FAE. Il rappelle que son regroupement syndical a développé une plateforme pédagogique autour de l'intégration des élèves en difficulté, et il souhaite qu'elle soit implantée.

La FAE dénoncent le projet de Lab-école

La Fédération autonome de l'enseignement déplore le projet de Lab-école lancé par le ministre de l'Éducation pour lequel ce dernier a embauché le triathlète Pierre Lavoie, l'architecte Pierre Thibault et le chef Ricardo Larrivée. Alors que le trio a reçu le mandat de réfléchir à l'école du futur, la FAE estime que ses membres auraient davantage été en mesure de le faire.

Le syndicat estime que les investissements annoncés lors du dernier budget provincial sont largement insuffisants, compte tenu des compressions imposées aux écoles dans les dernières années.

Plus d'articles

Commentaires