Retour

Des hausses de taxes de 2 % sur la facture municipale d'Ottawa en 2018

L'administration du maire d'Ottawa, Jim Watson, propose un budget pour l'année 2018 qui comporte une hausse moyenne de l'impôt foncier de 2 %. Cela signifie une hausse de la facture municipale de 76 $ pour une maison de prix moyen.

À Ottawa, les revenus de l'impôt foncier servent à financer l'appareil municipal, et la plupart des services aux citoyens, y compris celui du service de police.

Mais la Ville comptabilise à part le service de transport en commun, et pour cette enveloppe, l'augmentation moyenne des charges aux contribuables sera de 2,5 %.

Les frais pour l'eau potable vont augmenter de 4 %, alors que la hausse des frais pour le traitement des eaux usées et des eaux pluviales est fixée à 5 %.

Ce budget de 3420 M$ est fondé sur une estimation de la croissance du PIB en 2018 de 2,2 %.

Le budget proposé prévoit une augmentation des dépenses de 56,5 M$ qui sera financée par l'augmentation des revenus fonciers (24,4 M$ provenant des nouveaux développements et 32,1 M$ qui proviennent de la hausse du taux d'imposition).

Sur son compte Twitter, le maire Jim Watson qualifie le budget 2018 d'équilibré, d'abordable et de progressiste.

Une somme de 2,5 M$ de plus ira au déneigement et 112 M$ seront consacrés à la réparation de 70 km de rues, à l'aménagement de pistes cyclables et de trottoirs. L'enveloppe pour la réparation de nids-de-poule sera de 8 M$.

M. Watson affirme que ce budget reflète les préoccupations des citoyens.

« J'ai entendu beaucoup des plaintes qui viennent des membres du conseil et c'est la raison pour laquelle on a eu des sessions de consultations pour écouter la population », a indiqué le maire.

Il s'agit du dernier budget du maire Watson dans son mandat actuel, puisque les Ottaviens seront appelés aux urnes en octobre 2018 pour élire un nouveau conseil municipal.

Au moins un conseiller dissident

Le conseiller du quartier Collège, Rick Chiarelli, a été dur à l'endroit du budget, le qualifiant de « faux document, élaboré avec de faux chiffres ».

Selon M. Chiarelli, il ne peut y avoir d'équilibre budgétaire et les dépenses supplémentaires annoncées par le maire vont provoquer un déficit l'an prochain.

Les services d'urgence

Le budget du Service de police d'Ottawa (SPO) prévoit une augmentation des dépenses qui va se traduire par une hausse moyenne de la facture municipale de 2 %. Le SPO propose d'embaucher 25 policiers supplémentaires en 2018 et 30 policiers par année pour les trois prochaines années. Le budget du SPO augmenterait de 4,1 % en 2019, de 4 % en 2020 et de 3,5 % en 2021.

Les services d'urgence veulent également embaucher 14 nouveaux ambulanciers paramédicaux en 2018.

Transport en commun

La Municipalité compte maintenir son programme de laissez-passer à moitié prix, l'Equipass, pour les personnes à faibles revenus. Le coût du billet unique pour cette clientèle serait également réduit à 1,75 $.

Mais les tarifs réguliers augmenteront de 2,5 % à compter de janvier, faisant grimper le prix d'un billet à 3,42 $ et le laissez-passer mensuel à 116,50 $.

Logement social

Il y a aussi plus d’argent pour le logement social : 300 unités sont prévues en 2018, comparativement à 137 cette année. La Ville s'attend à plus d'argent des autres ordres de gouvernement pour l'aider à financer ces unités supplémentaires.

L'aide aux organismes communautaires serait augmentée de 4,4 %.

Le budget prévoit également octroyer 675 000 $ de plus aux organismes de services sociaux en 2018, afin de les aider à financer la hausse du salaire minimum.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine