Retour

Des Journées de la persévérance scolaire sans Québec

Québec ne sera plus partenaire des Journées de la persévérance scolaire, qui se dérouleront la semaine prochaine, puisque le gouvernement Couillard a décidé de ne pas renouveler l'entente de cinq ans qui prenait fin en 2015.

Les libéraux ont annoncé il y a environ un an leur retrait du programme Réunir Réussir (R2), cofinancé avec la Fondation Chagnon.

Le gouvernement affirme pourtant que l'atteinte d'un taux de diplomation de 80 % des jeunes de moins de 20 ans d'ici 2020 reste prioritaire.

Pour parler de l'impact de ce retrait, Anne-Marie Dussault s'entretient avec Jean-Marc Chouinard, vice-président de la Fondation Lucie et André Chagnon, qui fait partie des partenaires de l'événement.

« Il y a des signes encourageants de réinvestissement de la part du ministère, du gouvernement, affirme-t-il. On reste optimiste pour voir ce qui peut s'en venir. »

En attendant un éventuel changement de cap, la Fondation a alloué une somme de trois millions de dollars pour « préserver l'expertise développée en région » et « pour assurer la transition », indique-t-il.

« Ce qui nous motive, ce qui nous anime, c'est de savoir qu'on peut réduire les écarts de développement, les écarts de pauvreté. C'est pour cela qu'on se lève chaque matin. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité