Retour

Des manifestants au souper-bénéfice du premier ministre de la Saskatchewan

Des manifestants ont accueilli les participants au souper-bénéfice annuel du premier ministre Brad Wall, qui se tenait jeudi soir à Saskatoon, pour dénoncer les compressions annoncées dans le dernier budget de la Saskatchewan.

À coups de slogans, les manifestants ont bloqué les voitures qui se rendaient au Prairieland Park, où avait lieu le souper-bénéfice du Parti saskatchewanais.

« Brad Wall doit partir », ont-ils scandé, dénonçant les compressions du gouvernement.

Au mois de mars, le gouvernement a notamment annoncé l’abolition de la Compagnie de transport de la Saskatchewan (STC) et la hausse de 5 à 6% de la taxe de vente provinciale.

Si c'est la fermeture de la STC qui a d'abord convaincu la professeure de sociologie JoAnn Jaffe de participer au rassemblement, elle croit que les raisons de manifester sont nombreuses.

« Nous pensons que ces compressions injustes et qu’elles ont été faites sans consultation », lance de son côté l’une des organisatrices de la manifestation, la professeure à l’Université de Regina, Cindy Hanson.

Elle souligne qu’il en coûte 250 $ pour le souper jeudi soir et 2 000 $ pour la réception. « C’est injuste quand on fait des compressions qui toucheront les gens de la Saskatchewan. [Brad Wall] devrait aussi songer à supprimer dans ce que le gouvernement fait et à taxer les entreprises. »

Des membres du Syndicat de la fonction publique de la Saskatchewan, d’un centre communautaire de Saskatoon, de Idle No More et de plusieurs autres groupes de revendication ont participé à la manifestation.

Pour sa part, le premier ministre, Brad Wall, doit s'adresser aux médias à la suite de son discours, vers 19 h 20.

Avec les informations de Marc-Antoine Bélanger

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine