Retour

Des milliers de dollars pour protéger l’Île Miscou

Les gouvernements fédéral et provincial, ainsi que la Fondation communautaire de la Péninsule acadienne ont annoncé une contribution combinée de plus de 90 000 $ pour protéger les habitats sauvages fragiles de l'île Miscou, au Nouveau-Brunswick.

Dans cette région de la Péninsule acadienne, on retrouve notamment le pluvier siffleur, une espèce d'oiseau en voie de disparition.

L'argent va entre autres permettre à Conservation de la nature Canada d'acquérir deux nouvelles propriétés sur le côté ouest et sur le côté sud-est de l'île, des endroits qui comptent des plages, des dunes, des marais salés et des forêts.

Cette annonce survient au lendemain d’un reportage de Radio-Canada portant sur la crainte de résidents de Miscou relativement à la multiplication des coupes à blanc sur des terres privées de l'île. Les terres sont défrichées pour la culture du bleuet, une industrie en pleine expansion dans la région. Le résident Jean-Baptiste Bezeau s'inquiète pour la faune, la flore et l'environnement en général de l’île.

Les citoyens inquiets face aux coupes à blanc pourront assister à une réunion d'information lundi soir à l'église Saint-Antoine-de-Padoue à Miscou.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?