Retour

Des péquistes déçus se joignent à Option nationale, selon son chef

Depuis vendredi soir, dès l'élection de Jean-François Lisée comme chef du Parti québécois, des centaines de militants péquistes ont quitté cette formation pour se joindre à Option nationale. C'est ce qu'affirme son chef, Sol Zanetti.

« Après l'élection de vendredi, juste entre minuit et 3 h du matin, il y a eu plus de 300 visites sur la page d'adhésion du site d'Option nationale, explique M. Zanetti. Sur les réseaux sociaux, on a vu des gens dire qu'ils avaient donné leur dernière chance au PQ et que c'était terminé. »

M. Zanetti précise qu'il s'agit en grande majorité de militants qui appuyaient la candidature de Martine Ouellet. Selon lui, ceux-ci avaient décidé de « donner une dernière chance » au Parti québécois en soutenant l'approche « courageuse et inspirante » de Mme Ouellet.

Mais, ajoute Sol Zanetti, le PQ a plutôt choisi une vision contraire, celle de « mettre le couvercle sur la marmite » et de ne pas tenir de référendum dans un premier mandat.

Le chef d'Option nationale estime que plusieurs sympathisants du PQ ne se retrouvent plus dans cette formation politique, et qu'ils préfèrent « l'option claire » de son parti.

M. Zanetti souligne qu'une campagne web d'adhésion a été lancée, en raison de cette « vague d'appui » envers son parti.

Questionné à savoir s'il souhaite que Martine Ouellet se joigne également à Option nationale, Sol Zanetti dit qu'elle est « la bienvenue ». Il comprend toutefois qu'il faut « laisser la poussière retomber », que Mme Ouellet a surement besoin d'un repos après une aussi longue campagne à la chefferie.

Plus d'articles