Retour

Des questions planent encore sur le projet de la place True North

Le Manitoba n'a toujours pas pris de décision quant à l'occupation éventuelle d'une tour de True North par la Société provinciale des alcools et des loteries, et aux fonds promis au projet par le gouvernement précédent. Et ce au moment où la construction de la place True North atteint un jalon important, les deux tours ont atteint leur pleine hauteur.

La structure de la tour résidentielle au 225 rue Carlton est désormais complétée. Les locataires de la tour de True North de 17 étages au 242 rue Hargrave, dont la Banque Scotia, le cabinet de comptable MNP et le cabinet d’avocat Thompson Dorfman Sweatman LLP, devraient emménager en juin.

La place True North est un projet de 400 millions de dollars pour la construction d'un hôtel, de tours résidentielles et à bureaux, de boutiques, d'une patinoire ainsi que d'une importante place publique.

Il reste à élaborer les détails d’un bail pour 4600 mètres carrés de bureaux avec la Société manitobaine des alcools et des loteries, a noté le président de True North, Jim Ludlow.

« Rien n’a changé dans les six mois qui sont passés depuis la dernière fois que l’on a eu cette conversation. Mais là où nous en sommes avec la province et la Société manitobaine des alcools et des loteries est satisfaisante pour nous tous », a-t-il dit. Cette entente avait été conclue avec le gouvernement du Nouveau parti démocratique de Greg Selinger.

True North attend également que la province lui accorde une exemption de 5,7 millions de dollars en impôts fonciers.

En mars 2017, le conseil municipal de Winnipeg a largement voté pour que 3,2 millions de dollars d’impôts fonciers soient remboursés à True North.

Le délai de l’approbation de la province n’inquiète pas Jim Ludlow. « C’est tout simplement une question de timing. [On ne] s’attend pas à ce que soit un problème. Alors ça ne changera rien à ce que les gens vont voir », indique-t-il.

« La demande de fonds supplémentaires et d’un nouveau partenariat pour la portion esplanade du projet est sous examen », a dit le porte-parole du ministre des Relations municipales.

Avec des informations de Marie-Lise Mormina et de CBC

Plus d'articles