Retour

Des sénateurs conservateurs canadiens à Washington pour parler cannabis

Quels seront les impacts de la légalisation de la marijuana à la frontière canado-américaine? Trois sénateurs conservateurs tiennent une série de rencontres à Washington depuis mardi pour essayer de trouver des réponses. Claude Carignan, Pierre-Hugues Boisvenu et Denise Batters rencontrent notamment le procureur général américain Jeff Sessions, loin d'être un défenseur de la légalisation de la marijuana.

Un texte de Madeleine Blais-Morin

Des sénateurs conservateurs se plaignent que le gouvernement Trudeau ne fournit pas toute l’information requise pour mener correctement l’étude du projet de loi sur la légalisation de la marijuana. Si les comités sénatoriaux se déplacent à l’occasion dans le cadre de leurs travaux, cette fois, les trois sénateurs conservateurs ont choisi d’organiser leurs propres rencontres à Washington.

Ils veulent notamment savoir si les douaniers américains vont modifier les questions qui seront posées aux voyageurs à la frontière et si un Canadien qui admettrait avoir consommé de la marijuana pourra entrer aux États-Unis. Le sénateur Claude Carignan se dit insatisfait des réponses fournies, notamment par le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale devant un comité du Sénat la semaine dernière.

Sa collègue Denise Batters soutient que la légalisation de la marijuana risque d’avoir de « profondes répercussions sur notre interaction avec notre voisin et ami le plus proche, les États-Unis. »

Une rencontre avec Jeff Sessions

Aujourd’hui, les trois sénateurs conservateurs ont rencontré le procureur général américain Jeff Sessions, loin d’être un allié de ceux qui cherchent à légaliser la marijuana. En janvier dernier, l'administration Trump avait annoncé que les autorités américaines pourraient procéder à des arrestations en appliquant les lois fédérales, et ce, même dans les États ayant légalisé le cannabis.

En mars, Jeff Sessions a finalement déclaré que les agents fédéraux, faute de ressources, allaient concentrer leurs efforts sur les gangs criminels et pas sur les plus petits cas de possession. Plusieurs États, dont le Colorado, l'État de Washington et la Californie permettent la consommation de cannabis à des fins récréatives.

Les sénateurs conservateurs ont aussi rencontré de hauts fonctionnaires du département de la Sécurité intérieure.

Les conservateurs opposés à C-45

Les députés et sénateurs conservateurs n’ont pas caché leur opposition au projet de loi libéral visant la légalisation de la marijuana.

Au Sénat, les conservateurs ont voté contre l’étape de la deuxième lecture du projet de loi, mais le processus législatif a poursuivi son cours grâce au vote de la très grande majorité des sénateurs indépendants. Un vote final est prévu à la Chambre haute le 7 juin prochain.

Plus d'articles