Plus de 5000 personnes ont rejoint un groupe Facebook qui réclame l'indépendance des provinces de l'Ouest canadien depuis la victoire des libéraux de Justin Trudeau aux élections fédérales.

Un texte de Maryse Bernard

Le groupe Facebook The Republic of Western Canada a été créé le soir même de l'élection d'un nouveau gouvernement libéral, lundi dernier. Moins d'une semaine plus tard dimanche, environ 5425 membres se sont inscrits à la page.

Le principal objectif de la page est de questionner la représentation de la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba à Ottawa. Les créateurs et les membres reprochent aux provinces de l'Est, particulièrement les Martimes, d'avoir une meilleure représentation politique que les provinces de l'Ouest.

Le groupe soutient notamment que le reste du Canada a un plus grand poids politique en raison du nombre de sièges. L'idée est appelée « l'aliénation de l'Ouest ».

Percée libérale limitée dans l'Ouest

Le professeur d'histoire à l'Université de Regina et analyste politique Stephen Kenny, n'est pas surpris de la création du groupe.

Il souligne que la carte électorale est fortement conservatrice en Alberta, au Manitoba et en Saskatchewan, et que la percée libérale y est limitée.

Les élections du 19 octobre risquent d'accentuer « l'aliénation de l'Ouest », selon M. Kenny. « La perte de Stephen Harper est très importante dans les calculs des gens. C'est une déception énorme. C'est une réfloraison d'un sentiment d'indépendance de l'Ouest canadien, motivé par cette déception », dit-il.

L'analyste politique maintient que bien qu'elle soit marginale, l'idée de l'indépendance des provinces de l'Ouest existe depuis les années 1980.

D'après des informations de Félix Morrissette-Beaulieu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine