Une cinquantaine de Torontois ont manifesté dimanche pour dénoncer le règne illégitime du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo.

Le président avait promis d'organiser une élection le mois dernier, un an après la fin de son mandat, mais il a repoussé l'élection à décembre 2018 et il a tenté d’écraser l’opposition avec violence.

Les manifestants à Toronto exigent la tenue d’une élection libre en République démocratique du Congo. « Nous voulons que le gouvernement intervienne », affirmait l’un deux durant la marche qui a eu lieu au centre-ville de Toronto.

Mais certains croient qu'une intervention de l'extérieur n'amènera pas une solution durable, comme ce professeur en études internationales.

Affaires mondiales Canada n'a pas pour l'instant prévu d'intervention, outre son implication dans l'Organisation des Nations Unies, qui a envoyé aujourd'hui des casques bleus dans la capitale, Kinshasa.

Plus d'articles