Retour

Deux conseillers démissionnent du conseil municipal de Kedgwick au N.-B.

« J’ai senti que je ne faisais pas partie de l’équipe puis que je ne faisais pas partie des décisions », affirme Éric Gagnon, un conseiller démissionnaire.

M. Gagnon dit qu’on lui reprochait par exemple de ne pas avoir soutenu l’ancien maire lors de sa dernière campagne. « [...] Ça ne marchait pas [du tout et] c’était une question de temps avant que je m’en aille. »

Selon lui, les deux clans séparaient le conseil entre ceux qui préféraient le maire sortant, Jean-Paul Savoie et ceux qui lui préféraient la nouvelle mairesse, Janice Savoie.

Éric Gagnon en était à entamer son deuxième mandat en tant que conseiller municipal.

La mairesse perplexe

Celle qui est à la tête de la municipalité affirme avoir tout fait en son possible pour être inclusive. « Je voulais avoir [sa contribution], je voulais l’écouter [et] je voulais travailler avec lui [...] parce que j’ai déjà travaillé avec Éric et ça avait bien été. »

« Je suis déçue parce que j’aurais tellement aimé travailler [et] former une équipe unie », a-t-elle aussi soutenu.

Elle est aussi catégorique sur le fait que personne ne s’est vu exclu pour avoir soutenu son prédécesseur.

Sans commenter la situation, un autre conseiller démissionnaire, Aurèle St-Pierre a pour sa part indiqué que ce qui a motivé son choix est le fait que les choses n’avançaient pas.

D’après le reportage de Serge Bouchard

Plus d'articles