Retour

Deux francophones de plus au ministère de l’Éducation en Alberta

Deux postes ont été créés au sein du ministère albertain de l'Éducation pour assurer la liaison avec les conseils scolaires francophones, annonce le ministre de l'Éducation David Eggen, qui entend aussi convoquer une table ronde avec les acteurs francophones de l'éducation.

Un texte de Laurent Pirot

Deux fonctionnaires des services locaux assurent actuellement la liaison entre le ministère et les quatre conseils francophones. Ils seront renforcés par deux nouveaux employés.

« Il est important pour notre ministère de répondre aux besoins et aux désirs de la population francophone et francophile en Alberta et je suis heureux de procéder à ces changements », a dit le ministre en entrevue à Radio-Canada.

Réorganisation maintenue

Le ministre maintient toutefois la décision de répartir dans les services généraux de son ministère la plupart des fonctionnaires francophones qui travaillent aux programmes scolaires et qui étaient auparavant regroupés au sein de la direction de l’éducation française.

« Ce changement structurel (...) permettra de faire entendre les voix et perspectives francophones plus souvent et dès le départ », a-t-il expliqué dans un courrier adressé à trois organismes francophones après une rencontre en décembre.

Des organismes, dont l'Association canadienne-française de l’Alberta et Canadian Parents for French craignent que n’étant plus identifiés comme un groupe, les fonctionnaires francophones perdent de l’influence au sein du ministère.

Cette opinion est « une idée fausse », a rétorqué le ministre en entrevue. Il affirme que son ministère « s’assurera que les gens ont l’occasion de parler français ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Qui est à blâmer pour cet accident?





Rabais de la semaine