Retour

Deux millions de dollars supplémentaires pour combattre les violences sexuelles

La ministre responsable de la Condition féminine a entendu les établissements d'enseignement supérieur qui craignent que les trois millions de dollars versés cette année pour combattre les violences sexuelles sur les campus soient insuffisants. Radio-Canada a appris qu'Hélène David annoncera jeudi l'octroi de deux millions de dollars supplémentaires, ce qui portera le montant global à cinq millions pour l'année en cours.

Un texte de Véronique Prince

Les collèges publics et privés recevront donc entre 26 233 $ et 95 707 $ cette année, selon le nombre d’étudiants inscrits, pour les appuyer dans la mise en place d’une politique de lutte et de prévention.

Les universités obtiendront un montant variant de 39 312 $ à 363 417 $. Le gouvernement a pu dégager cet argent à la suite de la dernière mise à jour économique.

Cette aide financière survient alors que l’Assemblée nationale s’apprête à voter, d’ici vendredi, l’adoption de la Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur.

Le projet de loi 151 oblige les cégeps et les universités à se doter d’une politique avant le 1er septembre 2019 et à rendre compte de son application, sous peine de se la faire imposer par une tierce personne.

Chaque établissement doit donc assurer un milieu sécuritaire, encadrer les activités d’accueil des étudiants et fournir des formations obligatoires, mettre en place un processus de plaintes et des services de soutien aux victimes. Cette politique doit inclure un code de conduite pour baliser les relations intimes entre un professeur ou toute autre personne d’influence et un étudiant. Des sanctions s’appliqueront en cas de manquement.

Bien que les acteurs du milieu de l’enseignement aient salué l’aide initialement prévue par le gouvernement, plusieurs craignaient de manquer de ressources financières pour se conformer à la loi.

Les 2 millions de dollars qui seront octroyés par Hélène David s’ajouteront à la somme de 23 millions de dollars sur cinq ans accordée en août dernier dans le cadre d’une stratégie nationale. Cette annonce faisait suite à la vague d’agressions sexuelles dans les résidences de l’Université Laval à l’automne 2016, ainsi qu'aux dérapages dans les activités d’initiation.

Un forum sur les violences sexuelles doit d’ailleurs se tenir à Québec le 14 décembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine