Après deux mandats comme conseiller, Alain Thibault, tente de remplacer Violaine Doyle à la mairie de Port-Cartier. Les enjeux sont nombreux dans la campagne électorale et il est difficile de dire lequel fera la différence le jour du vote.

Un des enjeux de la course à la mairie de Port-Cartier, qui divise les candidats, est les relations de travail avec les employés.

La mairesse sortante, Violaine Doyle, a introduit un nouveau quart de travail en soirée durant la période hivernale dans le but d'assurer un meilleur service de déneigement, tout en réduisant la facture en heures supplémentaires pour la municipalité.

Selon la convention collective, les employés ne peuvent faire plus de cinq heures supplémentaires après la fin d'un quart régulier.

De son côté, Alain Thibault voudrait revoir cette mesure et veut consulter les employés afin de trouver de nouvelles solutions.

Des positions communes

Les deux candidats veulent que le quai municipal soit rénové et davantage utilisé. Alain Thibault veut que le quai municipal de Port-Cartier soit inclus dans la stratégie maritime du gouvernement Couillard.

De son côté, Violaine Doyle assure que le quai est en bon état, ce qui devrait faciliter les investissements du gouvernement.

Les deux adversaires ont une autre priorité en commun : l'urgence de régler les problèmes d'aqueduc du secteur de Rivière-Pentecôte.

Les deux candidats promettent aussi une gestion serrée des finances publiques et la réfection de certaines artères au cours du prochain mandat.

D'après les informations de François Robert

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine