Retour

Deuxième expropriation pour la voie de contournement de Cornwall à l'Î.-P.-É.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard procède à une deuxième expropriation pour faire place à la voie de contournement de Cornwall, près de Charlottetown.

Le ministère des Transports a émis un avis d'expropriation pour la ferme de 8,5 hectares qui appartient à Brian et Dora MacKinley, à l'est du chemin Cornwall.

« Une expropriation n'est pas quelque chose que le gouvernement prend à la légère. C'est seulement une solution de dernier recours lorsque nous ne pouvons pas nous entendre sur un prix avec un propriétaire », explique un porte-parole de la province dans une déclaration écrite.

Le ministère des Transports dit que l'offre à la famille MacKinley est basée sur une évaluation indépendante et correspond à la juste valeur de marché.

Compensation additionnelle

Brian et Dora MacKinley disent qu'ils tentent d'« en venir à une entente » avec la province. Ils disposent d'un délai de six mois pour demander à la cour une compensation additionnelle.

C'est ce qu'a fait la famille d'Ellen Jones.

À l'été, une juge de la Cour suprême de l'Île-du-Prince-Édouard a obligé le gouvernement à verser à la famille Jones une somme de près de 300 000 dollars en plus des 536 800 dollars offerts pour le terrain de 32 hectares sur lequel les anciens propriétaires exploitaient un centre équestre à Cornwall.

Le ministère des Transports dit qu'il « continue à suivre le processus [d'expropriation] en place » malgré la possibilité de recours devant les tribunaux.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard s'est entendu avec sept propriétaires sur le tracé de la future voie de contournement de Cornwall. Il lui reste à négocier l'achat ou l'expropriation de 15 terrains privés.

Avec des informations de Steve Bruce, CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine