Retour

Deuxième ronde de débats pour les candidats du Parti conservateur uni

Les quatre candidats à la course à la direction du Parti conservateur uni ont participé à un deuxième débat à Edmonton jeudi soir.

Devant une salle de presque 600 personnes, Brian Jean, Jason Kenney, Doug Schweitzer et Jeff Callaway ont répondu à plusieurs questions sur l’éducation, les services de santé, les relations de travail et le secteur énergétique.

Divisé sur le salaire minimum

Alors que les candidats étaient d’accord sur plusieurs points, le plus grand désaccord était sur le salaire minimum. Dès le 1er octobre, le salaire minimum augmentera de 12,20 $ à 13,60 $ l'heure, dans le but de l’augmenter jusqu’à 15 $ l’an prochain.

Doug Schweitzer a fait référence à un rapport de l’institut C.D. Howe qui évoque 25 000 pertes d’emplois en conséquence de cette hausse, et a proposé de garder le salaire au montant actuel de 12,20 $.

Jason Kenney a plutôt proposé un gel du montant de 15 $, en indiquant qu’une proposition de réduire les salaires ne gagnera pas les votes des Albertains lors des prochaines élections.

Jeff Callaway a aussi rappelé l’importance de gagner les prochaines élections. Il a parlé de son plan pour ramener les investissements dans la province, indiquant que si son plan a du succès, « nous n’allons pas nous inquiéter d’un salaire minimum de 15 $. »

Brian Jean a, lui, proposé des exemptions plutôt que de réduire le salaire minimum, tels que pour les jeunes et les restaurants.

Réduire le secteur public

Les candidats ont été questionnés sur leur approche par rapport au secteur public et sur les négociations collectives.

Jason Kenney a indiqué le gouvernement provincial est le plus cher en Canada, et souhaite trouver des solutions pour économiser, comme réduire les effectifs à la suite de départs à la retraite ou de ceux d'employés.

Brian Jean a rappelé que les employés du secteur public sont aussi des Albertains, mais a suggéré un gel des emplois et des salaires. Il a indiqué que le ratio de gestionnaires par rapport aux employés est de 1 à 3, et a donc suggéré de réduire le nombre de gestionnaires.

Doug Schweitzer souligne que les Albertains veulent la sécurité de l’emploi, et qu'il faut donc avoir des discussions lors des négociations collectives afin de ramener les compensations « sous contrôle . »

Jeff Callaway a aussi rappelé qu’il faut respecter les contrats et qu'il y a d'autres moyens de réduire les coûts lors des renégociations, comme s'attaquer aux bénéfices. Il est aussi d’accord que l’attrition est une bonne piste pour accomplir cette réduction.

Réduire les temps d'attente et augmenter les services en santé

Brian Jean, Jason Kenney, et Jeff Callaway ont tous raconté avoir perdu un proche par manque d'une prise en charge optimale par les services de santé en Alberta.

Pour Brian Jean, le problème est le système plutôt que les employés. Il a indiqué que les Albertains paient pour des services meilleurs, mais ne les reçoivent pas.

Jason Kenney a suggéré que les Albertains ont besoin de plus de choix, comme des cliniques privées, afin de réduire les temps d’attente.

Jeff Callaway est d’accord que les temps d’attente sont inacceptables. Il suggère que les réformes dans le système des services de santé ont failli, et que la structure est brisée.

Le manque de services pour les Albertains dans le centre de la province est aussi important, selon Doug Schweitzer. Il demande une décentralisation du système, afin d’offrir de meilleurs services pour les personnes dans les régions rurales.

Le prochain débat des candidats aura lieu le 3 octobre à Red Deer. Les candidats s'affronteront deux autres fois, à Fort McMurray et Lethbridge, avant le vote pour le chef du parti le 28 octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine