Retour

Deuxième tour des législatives pour les Français d'Amérique du Nord

Les Français installés en Amérique du Nord ont voté samedi pour le député qui les représentera à l'Assemblée nationale au cours des cinq prochaines années. L'ancien numéro deux de la Caisse de dépôt et placement du Québec Roland Lescure affronte le député sortant, Frédéric Lefebvre.

En entrevue à Radio-Canada, la consule générale de France à Montréal, Catherine Feuillet, a souligné que le taux de participation au premier tour était de 18,5 %, en baisse par rapport à celui de 20 % enregistré au premier tour des élections législatives de 2012.

« Je ne peux pas parler d’un engouement, mais oui, il y a une présence aujourd’hui aux bureaux de vote de Montréal », explique-t-elle.

Au Québec, les 15 bureaux de vote sont situés au Collège Stanislas, dans l’arrondissement d'Outremont, à Montréal. « Il y a également un bureau ouvert auprès de notre ambassade pour les compatriotes qui restent à Gatineau », précise Mme Feuillet.

Questionnée à propos des retards enregistrés lors du scrutin du premier tour de l’élection présidentielle, Mme Feuillet a répondu que toutes les dispositions avaient été prises « pour fluidifier l’accès aux bureaux de vote ».

Mme Feuillet ajoute que plus de 90 % des électeurs avaient voté en matinée au deuxième tour des élections présidentielles, tandis qu’aucune file ne s’est formée au premier tour des législatives.

Frédéric Lefebvre quitte Les Républicains

Selon Catherine Feuillet, Roland Lescure est arrivé « très largement en tête » au premier tour, remportant même plus de la majorité des voix exprimées. Par contre, en raison du nombre élevé de candidats en lice au premier tour, « il était nécessaire de faire un second tour ».

L’ancien numéro deux de la Caisse de dépôt et placement du Québec a obtenu 57,5 % des suffrages exprimés, tandis que Frédéric Lefebvre, le député sortant, a recueilli 14,5 % des voix.

À la suite du premier tour, le député sortant a annoncé qu’il quittait Les Républicains. « C’est une décision mûrement réfléchie, à la fois douloureuse et libératrice », a-t-il expliqué à France Info.

Dans une publicité électorale, le député sortant se présente comme « un homme de droite, libre, avec Emmanuel Macron ».

Dans l’ensemble de la France, le parti d’Emmanuel Macron, La République en marche, et ses alliés centristes du Mouvement démocrate ont récolté 32 % des voix au premier tour. Ils pourraient remporter de 400 à 445 sièges sur les 577 que compte l’Assemblée nationale au terme du deuxième tour, selon les projections des maisons de sondage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine