Retour

Discours du Trône : rien spécifiquement pour les francophones

Le discours du Trône présenté ce lundi à Queen's Park n'a pas fait mention de la communauté francophone et de ses revendications.

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Les francophones revendiquent pourtant une université de langue française dans le centre sud-ouest de la province depuis des années pour pallier aux manques de programmes postsecondaires en français.

Le Commissaire aux services en français François Boileau réclame quant à lui la révision de la loi 8 sur les services en français depuis des mois.

Le discours du Trône ne mentionne toutefois rien de ces enjeux. François Boileau dit pourtant que le temps presse.

Projet de loi mort au feuilleton

La porte-parole du NPD en matière d'affaires francophones, la députée France Gélinas, était estomaquée. Elle s'attendait à ce que le gouvernement mentionne au moins à une occasion la communauté francophone.

Elle est d'autant plus déçue que son son projet de loi pour la création d'une université de langue française est mort au feuilleton avec la prorogation de la chambre la semaine dernière. Cela signifie qu'elle doit soumettre à nouveau son projet de loi privé et recommencer tout le processus du début.

La ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, dit que des annonces sont prévues pour bientôt, sans vouloir préciser davantage.

Plus d'articles

Commentaires