Retour

Discours sur l'état de la province : « Tout le monde doit mettre la main à la pâte », dit Pallister

Le Manitoba doit s'attaquer au problème d'un déficit croissant tout en améliorant les services à la population : c'est ce qu'a déclaré le premier ministre jeudi dans son premier discours sur l'état de la province. Les syndicats étaient aussi visés dans cette allocution, puisque Brian Pallister a laissé entendre qu'il veut réduire le nombre d'unités de négociations.

Près de 1300 personnes étaient réunies au centre des congrès de Winnipeg pour l’occasion, un nombre record pour un discours sur l'état de la province, selon la chambre de commerce de Winnipeg, qui organise cet événement.

L’allocution de Brian Pallister était axée autour de plusieurs thèmes familiers : le premier ministre a rappelé qu’il veut « redresser les finances de la province ». Il a parlé des dangers d’un déficit qui augmente, de la cote de crédit du Manitoba abaissée par les agences, et des temps d'attente dans les hôpitaux de la province qui ne cessent de s'allonger, entre autres.

« Le statu quo n'est tout simplement pas acceptable », a déclaré Brian Pallister. Le premier ministre a aussi insisté sur « l’esprit d'équipe ». « Tout le monde doit mettre la main à la pâte […], a-t-il répété, pour aider à faire du Manitoba la province qui s'améliore le plus au Canada. » Cela inclut notamment les syndicats, les travailleurs de première ligne, et les autres partis, selon lui.

Syndicats

Les relations de travail étaient aussi au coeur de ce discours. Le premier ministre a suggéré qu’il y a trop d'unités de négociation collective dans la province. Présentement, il dit qu'il en existe 169 uniquement dans le secteur de la santé, alors que d'autres provinces comme l’Alberta et la Saskatchewan ont réduit leur nombre d’unités à moins d’une dizaine.

« C’est logique, au bénéfice des travailleurs de notre province, de réduire la lourdeur des conventions collectives trop nombreuses, il y a trop de clauses différentes qui se contredisent, et les coûts administratifs sont plus élevés à cause de cela », note Brian Pallister.

Ces commentaires ont pris le président de la Fédération du travail du Manitoba, Kevin Rebeck, par surprise. « Le gouvernement parle beaucoup de nous, mais ne nous parle pas beaucoup à nous », a-t-il souligné. Il s’inquiète de ce qu’il y a « en arrière » de cette annonce, peut-être des baisses de salaires et d’avantages à prévoir.

Développement économique

Brian Pallister a aussi saisi l’occasion pour annoncer la composition de son Équipe d'entreprise du premier ministre, un groupe consultatif sur le développement économique et pour des projets spéciaux, formé uniquement d'entrepreneurs et de gens d'affaires. Cette équipe sera présidée par l'homme d'affaires de renom Hartley Richardson.

Brian Pallister a également annoncé que la province tiendrait trois sommets sur le développement économique dans le Nord au printemps 2017, dans le cadre de l'initiative Objectif Nord. Ces sommets auront lieu à Le Pas, Thompson et Churchill.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine