Retour

District 55 : la Ville de Trois-Rivières aurait cédé un terrain à moitié prix

La Ville de Trois-Rivières a vendu pour environ la moitié de sa valeur marchande un des terrains où sera érigé le nouveau colisée, dans le District 55. La transaction avec le promoteur Complexe 3R en 2013 a été soulignée par la vérificatrice générale de Trois-Rivières dans son plus récent rapport annuel.

Andrée Cossette, la vérificatrice générale de la Ville de Trois-Rivières a amendé récemment son rapport annuel de 2016, déposé en septembre, pour y inclure les conclusions d’une étude comptable sur le projet de colisée au District 55.

Dans cette étude, la firme Price Waterhouse Coopers a analysé le prix de vente de deux terrains concernés par le projet de colisée.

Le premier, un terrain de 500 000 pi2 acquis en octobre 2016 par le Complexe 3R, aurait été acheté au juste prix. Le second, d’une superficie de 1,6 million pi2, aurait été vendu au rabais.

Dans son rapport, Andrée Cossette écrit qu’il y a un écart de près de 50 % entre le prix de vente de ce lot et l’évaluation de la valeur marchande réalisée par la firme comptable.

Cet addenda s'ajoute à un rapport annuel dans lequel Andrée Cossette reprochait à l’administration municipale de ne pas avoir des données assez fiables ou encore de ne pas étudier assez de scénarios avant de se lancer dans de grands projets, comme le centre des congrès et le nouveau colisée.

Des réactions divisées

Interrogé sur cette conclusion de la vérificatrice générale, le conseiller municipal de Châteaudun Luc Tremblay n’a pas semblé ébranlé.

« Malgré ce qui se dit dans les médias, je ne pense pas que la Ville ait été négligente ou que l’évaluatrice ait mal fait son travail », a-t-il répondu.

Inversement, la situation fait réagir le conseiller du district des Estacades, Pierre-Luc Fortin.

« C'est très préoccupant, très troublant, dit-il. Il faudrait faire la lumière là-dessus, voir qu'est-ce qui s'est passé et pourquoi on en arrive à quelque chose comme ça parce que c'est illégal, on n'est pas supposé vendre en-deça du prix de l'évaluation.

Plus d'articles

Commentaires