Le candidat à la mairie de Rimouski, Djanick Michaud, termine sa campagne en accusant l'un de ses opposants, Marc Parent, d'avoir copié certaines de ses idées, et un autre, Pierre Chassé, d'avoir formulé des promesses insensées.

Djanick Michaud accuse Marc Parent d’avoir fait un « copier mal collé » de sa proposition d’interdire la fracturation hydraulique sur le territoire de la Ville de Rimouski.

« On arrive avec une proposition qui est celle que j’ai faite tout bonnement. Pourtant, M. Parent, précédemment, dans le conseil municipal, n’a jamais appuyé ou supporté ce genre de choses là », soutient M. Michaud.

Le candidat reproche à Pierre Chassé de vouloir absorber un déficit d’opérations du Complexe glaces et piscines avec des redevances de l’éolien, dont la Ville ne dispose pas en ce moment.

« On va se retrouver potentiellement avec des dépassements de coûts, il faut faire attention à nos finances », déclare M. Michaud.

Davantage de transparence

En présentant son bilan de campagne, Djanick Michaud a martelé que les électeurs ont soif de changement et qu'il a tenté, au cours de la campagne électorale, de démontrer que la politique peut se faire autrement.

Il a promis plus de transparence au conseil municipal et dans l’octroi des contrats de la Ville. « En rendant le système transparent, ça va permettre d'avoir une bonne équité envers toutes nos entreprises dans le milieu, [ce qui va] leur permettre de soumissionner sur des contrats et de faire en sorte qu'on ne favorise pas plus un qu'un autre », explique M. Michaud.

Il a mentionné qu’il a renoncé au remboursement de ses dépenses de campagne, ce qui, selon lui, fait « une démonstration, certes symbolique, du respect de l’argent public ».

Les élections municipales auront lieu le dimanche 5 novembre.

D'après les informations de Denis Leduc.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine