Retour

Dominic LeBlanc montré du doigt pour sa participation à une soirée-bénéfice

Les conservateurs accusent le ministre des Pêches et des Océans du Canada, Dominic LeBlanc, d'être en conflit d'intérêts pour avoir accepté de prendre part à un événement organisé par un cabinet d'avocats et une firme de communication qui font affaire avec des entreprises de la famille Irving.

La leader de l'opposition officielle en Chambre, Candice Bergen, affirme que la présence du député de Beauséjour à événement « exclusif » est problématique en raison de ses liens personnels avec la famille Irving, et de son rôle en tant qu'homme de confiance du premier ministre sur les questions de litiges au sein du Cabinet.

« Quand un grand cabinet d'avocats l'appelle pour lui demander d'être l'invité d'honneur d'une réception et qu'il se vante de recevoir un conseiller du premier ministre, il devrait y avoir quelques sonnettes d'alarme », a-t-elle dit.

Or, M. LeBlanc a confirmé qu'il avait obtenu l'autorisation de la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique avant d'assister à l'événement qui se tiendra à Toronto le 5 octobre. La réception est organisée conjointement par le cabinet d'avocats Cox & Palmer et la firme de communication m5.

Le site web du cabinet Cox & Palmer, qui a plusieurs bureaux en Atlantique, dont à Moncton, soutient que les avocats spécialisés en droit maritime et des pêches offrent des services à plusieurs clients. Le site web de la firme m5 énumère plusieurs clients, y compris J.D. Irving et Irving Oil. La compagnie m5 est aussi établie dans les provinces atlantiques.

M. LeBlanc soutient qu'il ignore qui sont les clients confidentiels de Cox & Palmer, et a accusé les conservateurs de « fabriquer » une fausse histoire.

Le ministre LeBlanc affirme qu'il a d'abord communiqué de façon proactive avec la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique, Mary Dawson, dès qu'il a reçu l'invitation et qu'elle lui a signifié par écrit qu'il était « tout à fait approprié » d'y assister.

Un courriel de son bureau à l'attention de M. LeBlanc indique que « sur la base des informations fournies, il n'y a pas de problème avec votre présence comme conférencier invité à l'événement de Cox & Palmer ».

Lorsqu'il a été nommé au Cabinet l'année dernière en tant que leader parlementaire du gouvernement, M. LeBlanc a révélé qu'il entretenait une amitié personnelle avec Jim Irving, grand patron de J.D. Irving.

Après une rencontre avec la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique, Dominic LeBlanc a accepté de se récuser des discussions du Cabinet ou des décisions qui pourraient avoir une incidence sur les entreprises de la famille Irving.

Jeudi, le ministre a dit qu'il voyait l'événement de la semaine prochaine comme une occasion d'expliquer comment le gouvernement libéral a investi de « façon historique » dans le Canada atlantique.

Mais le député conservateur Blaine Calkins s'est demandé pourquoi le ministre allait vanter les efforts du gouvernement pour stimuler les provinces de l'Est dans un événement qui a lieu au centre du Canada.

Plus d'articles