Retour

Doug Ford annule le plafond sur les prix de revente des billets de spectacle

Il n'y aura pas de plafond quant au prix auquel les billets de spectacles et d'événements sportifs peuvent être revendus en Ontario, après que le nouveau gouvernement conservateur eut suspendu l'entrée en vigueur d'une loi de protection des consommateurs adoptée par le précédent gouvernement libéral.

Selon cette réglementation qui devait entrer en vigueur le 1er juillet, un revendeur ne pouvait demander plus de 50 % de plus que la valeur nominale d'un billet.

Les conservateurs expliquent avoir suspendu l'application de cette mesure, le temps d'une évaluation pour s'assurer que cette disposition est dans le meilleur intérêt des Ontariens.

Les compagnies Ticketmaster et StubHub soutenaient que l'imposition d'un plafond inciterait les revendeurs à se tourner vers des sites où les consommateurs n'ont pas de protection.

Quand il y a des prix-plafonds, la revente se déplace dans la rue ou ailleurs sur Internet où les consommateurs ne sont pas protégés, a affirmé Cameron Papp de StubHub.

L'exemple du Québec

Au Québec, il est illégal de revendre un billet pour un prix supérieur à sa valeur nominale.

Toutefois, cette loi n'a pas réussi à stopper la revente des billets à prix fort.

L'Union des consommateurs du Québec affirme, de son côté, que ce genre de réglementation peut fonctionner à court terme, mais que les revendeurs trouvent vite des façons de la contourner.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine