Retour

Doug Ford compte rencontrer des gouverneurs américains au sujet de l'ALENA

Le premier ministre désigné Doug Ford a rencontré la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, à Toronto jeudi pour aborder la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et les tarifs douaniers américains. Doug Ford a proné l'unité avec le gouvernement fédéral et dit qu'il compte rencontrer des décideurs américains.

Le chef conservateur a affirmé que l'Ontario est le premier partenaire commercial de 19 États américains et le second de 9 autres États.

Nous allons avoir des discussions en face à face et expliquer [aux gouverneurs] à quel point il est crucial que nous entretenions une très bonne relation avec notre partenaire le plus proche, a-t-il affirmé en conférence de presse après la rencontre avec la ministre qui a duré environ une heure.

Doug Ford et Chrystia Freeland ont affirmé que la négociation de l'ALENA et la lutte contre les tarifs douaniers américains sont des questions non partisanes.

J'ai dit au premier ministre désigné à quel point j'apprécie la position forte qu'il a exprimée quant à sa solidarité avec le gouvernement fédéral, a affirmé la ministre des Affaires étrangères parlant même d'une équipe Canada sur ces négociations.

Doug Ford et Chrystia Freeland n'ont cependant promis aucune aide financière aux entreprises des secteurs industriels touchés par les tarifs douaniers américains comme l'a fait le Québec en créeant un fonds de 100 millions de dollars.

Le prochain premier ministre de l'Ontario a seulement dit qu'il veut d'abord voir ce qui se passe avec les gouverneurs américains avant de s'engager. Nous allons travailler dur pour faire passer notre message, a-t-il affirmé.

Quant à la question d'une aide financière du gouvernement fédéral, Chrystia Freeland a dit avoir des discussions en ce moment avec les compagnies et les travailleurs sur cet enjeu important.

Plus tôt dans la journée après avoir rencontré le représentant américain au commerce à Washington, Robert Lighthizer, Chrystia Freeland a dit que les négociations sur l'ALENA se poursuivront pendant l'été.

Le 1er juin les États-Unis ont levé l'exemption du Canada et d'autres pays sur les tarifs douaniers de 25 % sur leurs importations d'acier et de 10 % sur celles d'aluminium.

Ottawa a répliqué en imposant des surtaxes sur des importations d'acier, d'aluminium et d'autres produits des États-Unis pouvant atteindre 16,6 milliards de dollars à compter du 1er juillet.

Les États-Unis menacent aussi d'imposer des droits de douane de 25 % sur les importations d'automobiles.

Cela pourrait avoir un impact important sur l'Ontario qui représente le cœur de l'industrie automobile canadienne et compte plus de 100 000 emplois directs et des centaines de milliers d'emplois indirects dans ce secteur.

Le NPD félicite Doug Ford

Plus tôt jeudi, la chef de l'opposition officielle à Queen's Park, Andrea Horwath a félicité le premier ministre désigné pour son travail sur ces questions.

Doug Ford a bien fait selon elle de se montrer solidaire du premier ministre fédéral qui défend les intérêts du pays dans ce dossier.

Elle a toutefois regretté qu'il n'ait pas rencontré les représentants des travailleurs alors qu'il a rencontré les représentants des industries de l'acier, de l'aluminium et de l'automobile mercredi.

Lors de la conférence de presse jeudi, Doug Ford a affirmé qu'il a rencontré un représentant syndical et en rencontrera d'autres prochainement.

Plus d'articles