Retour

Doug Ford critiqué pour un commentaire sur l’immigration

Les adversaires du chef du Parti progressiste-conservateur, Doug Ford, l'ont vertement critiqué après qu'il a suggéré que l'Ontario doit « prendre soin des nôtres » avant d'insister pour que les immigrants s'installent dans le Nord de l'Ontario lors du débat des chefs vendredi à Parry Sound.

« Je suis un gars plutôt généreux. Je prends soin des nôtres d’abord. Une fois que nous nous sommes occupés des nôtres, que nous n’avons plus d’autre option et que personne ne peut occuper un emploi, alors je serais ouvert à cette possibilité », a-t-il dit.

La chef libérale, Kathleen Wynne, et la chef néo-démocrate, Andrea Horwath ont, en revanche, toutes les deux dit qu’elles pourraient envisager la création d’un projet pilote d’immigration pour lutter contre le déclin démographique et attirer des travailleurs dans le nord de la province.

Qui sont les « nôtres »?

Kathleen Wynne croit que Doug Ford va devoir expliquer ce qu’il voulait dire exactement par ce commentaire qu’elle trouve « très troublant ».

Elle a affirmé que dans un pays ou tout le monde sauf les Premières Nations sont des immigrants, elle ne sait pas de qui Doug Ford parle quand il mentionne « les nôtres ».

Précisions de la porte-parole de Ford

Une porte-parole de Doug Ford a répondu dans un courriel vendredi que le commentaire du chef conservateur était « sérieusement mal interprété », par Kathleen Wynne.

« Doug Ford soutient complètement les nouveaux Canadiens et les politiques d’immigration qui accueillent les immigrants. Ford Nation est un groupe diversifié de partisans, avec un appui fort des communautés immigrantes », a dit Melissa Lantsman.

« Il est ouvert à un programme d’immigration pour le Nord de l’Ontario, mais croit que les gens du Nord se sentent laissés pour compte depuis plusieurs années, a-t-elle également écrit. Nous avons besoin de mesures immédiates pour aider ceux qui vivent actuellement dans ces communautés. »

Des propos inquiétants pour Andrea Horwath

Andrea Horwath croit que le commentaire de Doug Ford sur l’immigration est « inquiétant » non seulement pour elle, mais aussi pour les leaders municipaux du Nord qui avaient organisé le débat.

« Je dois dire que je suis un peu outrée », a-t-elle confié samedi.

« J’ai entendu ces propos de la part de personnes qui suggèrent que les nouveaux arrivants ne sont pas les bienvenus dans la province ou dans notre pays et ce n’est pas une opinion que je partage. »

Elle a ajouté que la réponse de Doug Ford montre qu’il n’a pas compris ce que les dirigeants municipaux disaient lorsqu’ils demandaient d'encourager l’immigration dans la région.

« Ils veulent plus de nouveaux arrivants dans leurs communautés, ils veulent s’assurer que l’économie locale compte plus de travailleurs qualifiés et plus de monde » a-t-elle dit.

« Pendant que les leaders municipaux disaient : trouvons des façons de dérouler le tapis rouge et d’accueillir de nouveaux arrivants, les commentaires de M. Ford semblaient être complètement à l’opposé de ce qu’ils demandaient », a ajouté Andrea Horwath.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine