Retour

Doug Ford forme une commission d'enquête sur les dépenses du dernier gouvernement

Doug Ford nomme l'ex-premier ministre libéral de la Colombie-Britannique Gordon Campbell à la tête d'une commission d'enquête, qui épluchera au peigne fin les dépenses de l'ancien gouvernement libéral de l'Ontario, en plus de suggérer des façons de sortir la province du rouge.

La commission d'enquête comprendra aussi le consultant Michael Horgan et le comptable Al Rosen.

Le nouveau premier ministre ontarien en a fait l'annonce, mardi après-midi, en compagnie de son ministre des Finances Vic Fedeli.

Le chef conservateur dit qu'il veut faire la lumière sur les pratiques comptables douteuses des libéraux.

La vérificatrice générale de la province avait critiqué les pratiques comptables du dernier gouvernement, affirmant que les libéraux sous-estimaient grandement le déficit.

On va trouver du gaspillage et des endroits où des économies sont possibles, a indiqué M. Ford.

Quant à Gordon Campbell, le chef conservateur a affirmé ceci : il a fait le ménage dans les finances de sa province lorsqu'il était premier ministre.

M. Ford a assuré par ailleurs que la commission d'enquête serait complètement indépendante de son gouvernement.

Il avait promis durant la campagne électorale un examen détaillé des finances publiques.

Les progressistes-conservateurs ont par ailleurs lancé, mardi, un appel d'offres dans le but de choisir une firme qui fera un audit des finances publiques. M. Ford a répété qu'aucun fonctionnaire ne perdrait son emploi.

Le coût total de la commission et de l'audit : pas plus de 1 million de dollars, assure le PC, y compris 50 000 $ en honoraires pour chaque commissaire.

Réactions

Pour sa part, la chef de l'opposition à l'Assemblée législative, la néo-démocrate Andrea Horwath, remet en question la pertinence d'investir de l'argent dans une commission d'enquête.

Son député Peter Tabuns craint que les recommandations ne servent de prétexte à des compressions.

Pas de programme chiffré

Durant la campagne électorale, M. Ford a accusé à maintes reprises les libéraux d'avoir gaspillé l'argent des contribuables.

Toutefois, il n'a pas présenté lui-même de programme électoral chiffré et il n'a pas précisé comment il allait financer ses milliards de dollars en promesses.

Les conservateurs ont promis de revenir à l'équilibre budgétaire dans la deuxième ou la troisième année de leur mandat, mais sans donner de détails.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?