Le chef conservateur ontarien, Doug Ford, s'engage à réduire les tarifs à la pompe d'environ 10 cents le litre, s'il est élu le 7 juin.

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Pour y arriver, M. Ford dit qu'il sortirait l'Ontario du marché du carbone et réduirait la taxe provinciale sur le carburant.

C'est donc dire, en revanche, qu'un gouvernement conservateur aurait à gérer une perte importante de revenu - plus d'un milliard de dollars.

Le chef Doug Ford soutient, néanmoins, qu'en remettant de l'argent dans les poches des contribuables, il stimulerait l'économie.

Impact sur les villes?

Une portion importante des revenus de la taxe sur l'essence est remise aux municipalités pour des investissements en transport en commun. Il s'agit de millions de dollars chaque année.

On ignore si l'argent versé aux villes demeurerait le même avec un éventuel gouvernement progressiste-conservateur.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards