Dans un communiqué publié en fin de journée samedi, le chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Doug Ford a indiqué que Tanya Granic Allen n'est plus une candidate du parti pour la prochaine élection provinciale.

« Nous sommes un parti composé de personnes avec des opinions diverses que nous respectons quand elles sont exprimées de manière responsable. Cependant, le fait est que sa description de certains sujets et personnes a été irresponsable », dit Doug Ford.

Tanya Granic Allen, ancienne candidate à la chefferie des conservateurs, briguait un siège de députée dans la circonscription de Mississauga Centre.

Plus tôt dans la journée, le Parti libéral avait publié un communiqué accusant Tanya Granic Allen, de « cracher de la haine et de l'homophobie ».

Les libéraux avaient aussi dévoilé une vidéo, qui selon eux date de 2014 et qui montre Tanya Granic Allen parler du mariage gai et d'éducation sexuelle en ces termes : « J'entendais parler de la Croatie qui essaie d'imposer une éducation sexuelle radicale aux jeunes ou le mariage gai. Vous savez, je vomis presque d'incrédulité. Comment cela peut-il arriver? ».

Dans un message sur Twitter, Tanya Granic Allen se dit déçue de la décision du parti.

« Je suis déçue de m'être fait dire par le directeur de campagne de Doug Ford que je ne suis plus une candidate. J'aurai plus à dire là-dessus et sur la politique en Ontario dans les prochains jours », écrit-elle.

La campagne en Ontario doit être officiellement lancée dans quatre jours. L'élection provinciale est prévue le 7 juin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces